jeudi 23 novembre 2017

miel et café

pour moi qui n'aime ni le miel, ni le café, c'est pourtant un mélange sublime... lorsqu'il est utilisé en gommage.



luxe local que je m'offre tous les 15 jours

mercredi 22 novembre 2017

mardi 21 novembre 2017

barbaque

quand tu as des amis qui tuent le cochon et qui t'en apportent un bout dans un sac en plastique (gros et rustique, le bout). 

tu te dis :
- beurk
- mais pourquoi j'ai des amis qui tuent le cochon ?
- c'est quoi ce truc et qu'est ce que je vais en faire ?
- c'est dégoûtant et en plus y a plein de poils
- pourquoi j'ai pas de CAP de boucherie ?
- et qu'est ce qu'elles ont les mouches à tourner autour ?
- pourquoi j'ai que des couteaux de merde sous la main
- et si je devenais végétarienne ?

dimanche 19 novembre 2017

les amish vivent plus vieux que nous



des chercheurs ont mis en évidence un ensemble de raisons biologiques à cela : profil métabolique plus sain, mutation d’un gêne qui réduit la présence d’une protéine responsable de la sénescence,  et un bout d’ADN plus long.
ok, mais bon, y plein d’autres trucs aussi 
  •  ils n’utilisent pas de téléphone
  • ils ne mangent que des trucs naturels non préparés industriellement
  • ils ne boivent pas d’alcool et ne fument pas non plus
  • ils se déplacent à pied de préférence ou au rythme des chevaux
 

  •  ils ne regardent pas la télé, ça laisse du temps pour autre chose
 
  •  les femmes passent leurs soirées à faire des quilts
 

  •  les hommes jouent au ballon


bon alors évidemment, les chercheur ont sûrement raison, mais dans l'ensemble leur secret est peut-être tout simplement une vie plus saine que la nôtre...


nous on a adoré leur rendre visite, dans un bled appelé intercourse, comté de lancaster (pennsylvanie).






samedi 18 novembre 2017

Edmond, un pic, un roc, un cap, que dis-je ! une péninsule !

qui mieux que compagnon idéal pouvait nous parler de "edmond" ?... personne. voici donc sa contribution.

"Par une soirée froide de novembre, j’atteins la rue Montpensier. Mon objectif ? le théâtre du Palais-Royal. Je vais voir « Edmond » la pièce qui raconte l’écriture du « Cyrano de Bergerac » par Edmond Rostand en 1897 et primée de 5 Molière cette année.  


 
Finalement le noir se fait dans la salle et là… la magie opère !

Cette pièce… quelle pièce ! brillante, fine, dynamique, drôle, touchante, extrêmement bien jouée, par chaque acteur et par la troupe en général. 
L’histoire est celle d’Edmond Rostand, peu connu, n’ayant rien écrit depuis deux ans et qui a une famille à charge. Sarah Bernhard l’apprécie beaucoup et elle lui obtient un entretien avec Constant Coquelin, grand acteur de l’époque au caractère très trempé mais qui lui aussi à besoin d’une bonne pièce pour se refaire. Edmond à seulement une vague idée : Cyrano de Bergerac. Il a trois semaines pour écrire et monter la pièce. Si il n’y avait que ça… comédiens capricieux, producteurs corses pas très nets et surtout un ami, qui jouera le rôle de Christian, qui demande à Edmond de l’aider à séduire une femme férue de poésie…. Cette dernière intrigue est le fil rouge de l’histoire mais également l’élément touchant de la pièce.

Pour un connaisseur de Cyrano de Bergerac, « Edmond » s’inspire, sans plagier, des ressorts de la célèbre pièce pour en montrer la genèse. On y retrouve cette tragi-comédie, qui mêle habilement l’humour et l'émotion, surtout le triangle Edmond-Jeanne-Léonidas. Les répliques de Cyrano y sont bien sûr fréquentes et la pièce, résumée à quelques passages, est jouée à la fin pour figurer la première représentation (qui à son lot de péripétie). Pourtant, « Edmond » a sa propre âme et ses propres ressorts. Ce n’est pas «  Cyrano épisode 0 », c’est plus que ça.
J’étais inquiet de ne pas trouver cette pièce à la hauteur de l’Oeuvre en entrant, je suis sorti bouleversé, euphorique et comblé. 
J’ai ri, j’ai été impressionné, j’ai été ému et, à la fin de l’envoi, j’ai été touché !"

vendredi 17 novembre 2017

tea time

il y a le thé entre copines

le thé chichi prout prout

le thé rapido du lapin d'alice


et le thé relax max. 
mais ça c'est pour quand vous serez vraiment souple...






jeudi 16 novembre 2017

frangipanier

le frangipanier donne la fleur qu'on appelle en polynésie le tiaré, qui elle même donne l'huile de monoï. 
c'est une très jolie fleur de 5 à 9 pétales en hélice, rose ou blanche, ou même jaune, et dont l'odeur, à la nuit tombée est absolument exquise.
l'arbre qui la porte fait partie de la famille des gardenias, mais, en dehors de la période de floraison qui est assez peu fournie, et contrairement au gardenia, il est très moche.

            


quand la feuille paraît                    puis les fleurs





et pour les curieux, non la frangipane n'a rien à voir avec cet arbre