mardi 31 janvier 2012

super pizzaiolo


si pour vous comme pour moi le mot pizzaiolo n’évoque rien d’autre que le type qui fait les pizzas que vous mangez à la pizzeria du coin, sachez quand même que certains pizzaiolos sont aussi des sportifs, des athlètes, voire même des compétiteurs acharnés.

en effet certains d’entre eux ne se contentent pas de jouer du rouleau à patisserie sagement dans l’arrière cuisine de leur restaurant, mais n’hésitent pas à envoyer valdinguer la pâte dans les airs, la faire tournoyer au bout des doigts, la lancer sous les jambes pour la rattraper ensuite, à jongler avec la pâte à pizza, à la façon des jongleurs de cirque, bref à faire des acrobaties pour la malaxer parfaitement.

bien sûr ça ne s’improvise pas, c'est comme tout, ça se travaille, il faut s’entraîner de longues heures, on peut utiliser pour ce faire des pâtons en silicone ou des pâtes spécialement concues pour les acrobaties, mais la recette de base convient très bien aussi. comme pour toute discipline il y a des écoles : l’école française de pizzaiolos, par exemple, propose des formations spécifiques, il y a des compétitions nationales et mondiales et donc un champion du monde.

et dles vedettes... le sicilien paolino bucca et le franco-espagnol fabian martin, sont tous deux triples champions du monde.

et si vous avez du mal à imaginer ce que ça donne, allez voir à cette adresse. 


vous serez bluffés !

lundi 30 janvier 2012

ricochet-robots


leptitu est joueur. il aime jouer aux tarots, au rami, au backgammon, il a aimé pictionnary, taboo, le yams, il a eu sa période mastermind, sudoku ou scrabble, et depuis peu, il a découvert ricochet-robots.

il y a quelques mois, après un dîner en bonne compagnie, des amis ont sorti leur boîte de ricochet-robots et la soirée s'est prolongée sur le mode jeu, pour le plus grand plaisir duptitlu. à peine arrivés  à paris on s'en est aussitôt procuré un (merci internet)

c'est un jeu de plateau, avec 6 petits robots placés aléatoirement sur le plateau et des cases pour se déplacer. chaque robot ne peut se déplacer qu'en ligne droite et changer de direction qu'en butant sur un obstacle.

un jeton illustré qu'on pioche permet de déterminer le but à atteindre, chaque jeton correspondant à une case précise qu'il faut atteindre avec n'importe quel robot. on peut se servir des robots présents sur le plateau comme obstacles, soit depuis leur emplacement soit en les déplaçant. 

tout le monde joue en même temps, la partie est chronométrée et à l'issue de la minute de réflexion les joueurs qui ont trouvé un trajet possible annoncent le nombre de mouvements nécessaires pour atteindre l'objectif.

il faut ensuite s'en souvenir et reproduire sur le plateau ce qu'on s'est représenté mentalement.

ça fait donc appel à l'observation, à la reflexion, à la représentation mentale et à la mémoire.

tout ce qu'aime leptitlu, et même si pour l'instant on ne peut pas dire qu'il brille à ce petit jeu là, il y travaille fort !


dimanche 29 janvier 2012

bonne année


lundi 23 janvier, nul ne l'ignore plus, le monde est entré dans l'année du dragon. voici ce que nous dit, à ce sujet, l'astrologie chinoise.

"soyez ambitieux et entreprenant, allez de l'avant... année épuisante. année brillante. décoration. grande fête. victoire (ou défaite) spectaculaire...
attention aux incendies.
année favorable aux réussites brillantes, que ce soit à la guerre ou dans un autre domaine, comme le domaine politique... mais ces réussites sont en général illusoires.
si votre enfant naît dragon, vous n'aurez pas à vous en faire pour lui... sauf s'il naît un jour d'orage... alors, attention !"

ce dimanche, après une invitation à bruncher de madame mère dans le quartier de la bastille,  nous sommes donc allés du coté du quartier chinois, pour voir  de plus près le défilé du nouvel an.

beaucoup de monde, et pas seulement chinois, même dans le défilé !

photos.













madame mère nous a lâchement laissés tomber, de même que fils cadet, tous deux sous des pretextes fallacieux. et polka s'en foutait complètement. en revanche, l'emplacement, stratégique, en face du mc do, lui a assuré quelques belles prises de frites, sans aucun doute de bonne augure pour l'année à venir.



traduction : bonne année

samedi 28 janvier 2012

mc gyver a la manoeuvre


fils ainé, de passage à paris, a mis la main à la pâte.

armé de clou, de colle, de vis, de marteau et tournevis, il s'est attelé, de même que compagnon idéal, à la tâche ardue de réparer la méridienne.

première étape, la retourner pour mettre à jour la tuyauterie. deuxième étape enlever les vieux clous rouillés qui n'ont plus leur place dans la configuration rénovée. troisième étape, coller les trois parties du pied estropié et les maintenir en place. on en est là. étape suivante demain.

heureusement, ganesh veille !






vendredi 27 janvier 2012

un après-midi aux arts décoratifs


le musée des arts décoratifs est une annexe du musée du louvre, dédiée.. aux arts décoratifs. entendez par là le design, la publicité, la vaisselle ou la mode. 
en ce moment s'y tient une expo consacrée à jean-paul goude, graphiste, illustrateur, publicitaire, photographe, metteur en scène, j'en passe et de meilleurs talents.

dans la mémoire de chacun, en tous cas en france, est conservée une image ou même plusieurs, signées jean-paul goude.

il a émaillé la publicite de ses couleurs vives ou rayées, de ses personnages aux jambes infiniment longues,  de ses beautés noires à la cambrure incroyable ou encore de ses oiseaux de paradis en cage.


publicité pour chanel



 

les petits bonshommes de kodak

surnommé goudemalion, il a transformé ses muses, souvent ses épouses, en personnages atypiques, extraordinaires au sens propre, il les a modelées, allongées, découpées, a étiré leur cou, les a chapeautées de cônes en papier gondolé, les a maquilléees à outrance, leur a fait porter des chaussures à plateforme de 30 cm, des plumes de toutes les couleurs ou des roses, puis... l'inspiration enfuie, en a changé.


grace jones


karen


on lui doit également le fabuleux défilé du bicentenaire de la révolution francaise. je n'y étais pas (j'etais en algérie) et je le regrette !




et sur les murs de paris, les galeries lafayette, c'est toujours lui !






jeudi 26 janvier 2012

comme dit forrest



shit happens

polka new look


notre peluche existe aussi en version courte, pour les beaux jours,






d'accord on est en hiver, mais bon...

lundi 23 janvier 2012

le palais royal 1er arrondissement




construit en 1628 par richelieu pour être son petit chez lui, le palais royal passa au fil du temps de mains en mains, qu'elles fussent cardinales, monarchiques, régentes, impériales.. ou républicaines.






en ces enceintes, le théatre, les arts, les plaisirs, le vice, la dissolution, le travail et l'industrie, la mollesse et le désordre, ont tenu leurs grandes assises.

lieu de divertissement et de libertinage pour les parisiens à l'anonymat protégé par le port de masques, le centre de son jardin abrita même un cirque.  

aujourd'hui boutiques élitistes, salons de thé et restaurants confidentiels, ou luxueuses galeries d'art partagent les murs du palais royal avec le conseil constitutionnel, le conseil d'état et le ministère de la culture.


galerie d'art


serge lutens parfumeur

la comédie francaise y est installée dans des locaux de bois éphémères pour cause de travaux dans ses murs habituels,


la comédie francaise, aussi appelée maison de molière

et les colonnes de buren semblent avoir poussé comme  champignons après la pluie dans la cour d'honneur, installation monumentale d'art contemporain datant de 1985 qui défraya la chronique, au moins autant que ne le fit beaubourg et ses tuyaux multicolores.


les colonnes de buren



dimanche 22 janvier 2012

galanterie

selon fils cadet, ca ne sert a rien, toutefois il peut lui arriver d'etre chevaleresque. en cas d'entorse uniquement...



samedi 21 janvier 2012

notre dame de la tuyauterie




le centre georges-pompidou, inauguré en 1977, est installé dans le 4ème arrondissement de paris et abrite la deuxieme plus grosse collection d'art contemporain et moderne au monde avec plus de 60 000 œuvres : peintures, sculptures, arts graphiques, photographie, nouveaux médias, cinéma, design, architecture.




notre-dame de la tuyauterie, usine à gaz,  raffinerie de pétrole... l'architecture du centre, due aux architectes piano et rodgers, a suscité une vive polémique : tout ce qui est traditionnellement dissimulé est en effet ici ostensiblement montré à la vue de tous. les tuyaux extérieurs multicolores constituent une particularité du bâtiment. les conduites de climatisation sont bleues, les tuyaux d'eau sont verts et les lignes électriques sont jaunes. les ascenseurs sont rouges. les canalisations blanches sont des gaines de ventilation pour les parties souterraines. même les poutres métalliques qui composent la structure sont apparentes.








pourtant le centre et son architecture controversée post moderne, remportent un large succès public, plus de 3 millions de visiteurs s’y rendent chaque année et l’objectif des architectes qui était de « désacraliser le musée », de le rendre accessible à tous, est largement atteint. 

la plupart des visiteurs viennent pour voir les grandes expositions sur l’art, mais la bibliothèque publique d’information et sa médiathèque, gratuites, battent aussi des records d’affluence. des artistes de rue animent la place qui fait face au musée. un bassin proche expose des fontaines constituées par des statues en mouvement de tinguely et de niki de saint phalle.




l'ensemble forme un des quartiers les plus vivants de la capitale et l'un des lieux les plus visités de france.



vendredi 20 janvier 2012

l'amour dure trois ans

vu hier soir : un film gai, à l'écriture originale, enlevé, qui pétille comme du champagne.




de, sur mais sans frédéric beigbeder.

je n'aime pas trop le personnage, ou plutôt je le trouve dérangeant. mais je lui reconnais un vrai talent, une plume. je ne rate jamais sa chronique littéraire hebdomadaire du figaro. elle est à son image, toujours surprenante.

mardi 17 janvier 2012

c'est l'hiver




la place de catalogne, qui se situe dans le quartier de montparnasse, devant laquelle je passe tous les matins, m’a immédiatement fait penser au quartier antigone de montpellier que j’avais découverte avec madame mère il y a quelques années. renseignements pris (google est mon ami) ce n’est pas étonnant vu qu’on les doit toutes les deux à l’architecte catalan  ricardo boffill. style néo classique avec colonnes et frontons, ce sont par ailleurs principalement des logements sociaux, comme quoi on n’est pas obligé de dessiner des blocs de béton avec balcons-tiroirs sous prétexte que ce sont des logements sociaux…

au milieu de la place a été érigée une fontaine composée d’un disque de granit de 30 mètres de diamètre, incliné, sur lequel ruisselle l’eau en permanence. c’est un sculpteur d’origine polonaise, shamaï haber, installé à paris en 1949, décédé en 1995, qui l’a dessinée.
c’est vraiment très joli, et probablement une prouesse technique parce que l’eau recouvre uniformément le disque d’une couche fine et régulière. la première fois que j’y suis passée je me suis approchée pour la voir de plus près parce que je pensais que c’était du verre.



c’était seulement de l’eau. et justement, ce matin, l’eau était gelée. c'est l'hiver !

lundi 16 janvier 2012

êtes-vous "galeries lafayette" ou "printemps" ?

a paris on est "galeries lafayette" ou on est "printemps".




a priori il n’y a pas de raisons objectives à cette opposition. c’est une question de principe, d'atavisme familial. ces grands magasins sont nés quasiment en même temps, sont situés sur le même boulevard, ils se ressemblent comme deux gouttes d’eau, vendent les mêmes articles au même prix, ont tous les deux leur salon de thé et leur vue imprenable sur les toits de paris, leur sapin géant et les vitrines animées au moment de noel. mais ceux qui vont aux galeries lafayette ne vont pas au printemps et réciproquement.

en fait c’est le bon marché, le plus ancien des grands magasins de paris, le plus ancien du monde, même, puisqu’il est né en 1852, 13 ans avant le printemps et 41 ans avant les galeries lafayette, qui se distingue dans le monde du shopping parisien, par son originalité.


d’abord il est situé rive gauche, et forcément sa clientèle est différente. nettement plus petit que les autres, il s’affiche plus élitiste, plus raffiné. par certains côtés il a gardé son côté ancien, vieux bois et bonne odeur de cire. il a des rayons carrément incroyables, la grande épicerie, évidemment, où on trouve de tout, que ce soit en épicerie, en conserves ou en frais, des épices introuvables ailleurs, des légumes bizarres, des thés et cafés rares, bref c’est l’épicerie fine en grande surface.

les bonbons à la grande épicerie

la mercerie vaut également le détour. toute en boiseries, elle est belle, classieuse, bien achalandée, festive. pour un rayon qui attire traditionnellement plutôt la ménagère de 50 ans que les jeunes cadres dynamiques, elle a su se rendre attractive et moderne en se tournant vers les loisirs créatifs. les laines, fils, tissus, boutons, invitent à dégourdir les petits doigts de fée et l’imagination des jeunes et des moins jeunes.

la mercerie

créé par artistide boucicaut, le bon marché fut le premier grand magasin du monde et révolutionna les mœurs commerciales : entrée libre, marchandise exposée à prix fixes, large sélection de produits offerts en rayons spécialisés, des manifestations commerciales thématiques et l’intéressement du personnel au chiffre d’affaires.

à côté des géants, c’est donc un petit qui tire son épingle du jeu. et là pour le coup, on n’est pas seulement "bon marché"on est rive gauche. et ça, madame, monsieur, ça ne se discute pas, c’est du lourd, que dis-je, c’est un must !



dimanche 15 janvier 2012

Paris 12ème arrondissement




aujourd'hui, par un très beau temps d'hiver, ensoleillé mais très froid (moins de 5 degrés), direction paris 12ème arrondissement.

ce quartier, longtemps délaissé, a connu un véritable renouveau dans les années 1980, et pris son visage actuel avec l'arrivée des fonctionnaires du ministère des finances déménagés d'une aile du louvre, que le président mitterrand voulait "rendre à l'histoire de france". en 1997 une grande batisse horizontale vit donc le jour, perpendiculairement à la seine et même les pieds dans l'eau. elle faisait face au palais omnisport de bercy, dont les pentes engazonées furent à l'epoque considérées comme plutot novatrices.






l'ex-centre culturel américain, construction bizarre de 1997, dessinée par franck o. gehry (dans le même style que son musée de bilbao) borde le parc de bercy, dont les architectes ont garde les rails qui guidaient les trains, transportant les marchandises destinees aux entrepots de bercy ou en partant.



bercy village, construit sur le lieu des anciens chais et entrepôts de Bercy (d'ou les rails), était une place importante pour le négoce et le transit notamment du vin, fin 19ème début 20ème. c'est aujourd'hui un agréable quartier de commerces et de restaurants, complété par un complexe de cinémas.



plus au nord de l'arrondissement, la gare de lyon. la tour de l'horloge, veille sur les buildings.




et plus au nord encore, l'opéra bastille inaugurée en 1989 surveille le génie de la liberté, tout de bronze doré, qui surmonte la colonne de juillet et porte la chaine brisée du despotisme et le flambeau de la civilisation. c'est d'ailleurs un homme, alors qu'en général la liberté est représentée par une femme.






et puisque souvent, tout finit par une chanson, ca m'en rappelle une... je vous la livre telle quelle... c'est dans son jus !


A la Bastille
On aime bien
Nini Peau d'Chien :
Alle est si bonne et si gentille !
On aime bien
Nini Peau d'chien
A la Bastille.