samedi 27 février 2016

portails

au hasard des balades à pied du samedi matin on découvre des portails étonnants

les crayons de charlie


jaune et bleu layette



géométrique


art nouveau


religieux

bleu roi

je vous en montrerai d'autres aprce que chaqun rivalise d'imagination pour personnaliser son entrée.

vendredi 26 février 2016

euroconneries

y a pas que des africonneries à la maison, y a aussi des euroconneries. à moins que ce ne soient des sinoconneries.
j'ai trouvé ça en vendée. des créatures maritimes qui flottent dans un vase au bout d'un fil de pêche. ça ne sert à rien mais c'est joli.
non ?



j'aime tout particulièrement la méduse.

jeudi 25 février 2016

scones

lors d'un tea time alléchant à southend on sea, sans oublier bien sûr celui de londres, j'avais surtout aimé les scones.

alors je m'y suis mise... une tite recette tirée des fiches cuisine de ELLE, de la farine, du beurre, du sucre, des oeufs, du sel, de la levure et de l'huile de coude, et voilà.



ok, ils ont eu un peu chaud aux fesses

mais surtout ils n'ont pas assez monté... faute à la levure dénichée au fond du placard ?

bon ceci étant ils étaient bons quand même, accompagnés d'une chantilly qu'ils étaient.

mercredi 24 février 2016

arbre mort

ici quand il y a un orage c'est pas petit bras.

la semaine dernière un arbre a été foudroyé et il est tombé de l'autre côté de la route. 

1m50 de diamètre et une existence peut-être bien centenaire..



mardi 23 février 2016

les corbeaux

ces derniers jours tous les corbeaux du voisinage semblaient s'être donné rendez-vous sur notre toit. c'était devenu plutôt bruyant et ce matin, alors que j'avais prévu une minuscule grasse mat, et bien, bernique, une véritable sarabande sur le toit, dès 6 heures, m'en a empêchée. 
j'ai donc interrogé le gardien pour savoir s'il avait une idée de ce qui tout à coup attirait ces corbeaux sur notre toit précisément. et bien oui, il en avait une : les corbeaux venaient manger les termites arrivées en grand nombre dans le coin. il m'a montré où elles s'étaient accumulées. il paraît que c'est une fois par an. impressionnant. regardez !

accumulation derrière ma voiture

les corbeaux et leur garde manger
 (la rigole de récupération d'eau de pluie)

et ce qu'il y a dans le garde manger

dans la voiture aussi, vitre entre-ouverte..

bon, métu (le gardien), armé du balais et du tuyau d'arrosage a aussitôt entrepris d'enlever tout ça. 
et tout à coup, le silence revient...

lundi 22 février 2016

marguillier

marguillier, kesako ?

réponse 1. une personne peu scrupuleuse en affaires
réponse 2. un gros lézard africain
réponse 3. membre du conseil de fabrique d’une église paroissiale.

bon vous vous en doutez, c’est la réponse 3. mais même sachant ça c’est pas clair. ça le devient davantage si je vous dis que c’est un laïc chargé de la garde et de l'entretien d'une église, et que c’est un synonyme de  sacristain (non pas la viennoiserie) ou de bedeau. le marguillier, ou la marguillière, est en charge de la gestion administrative, patrimoniale et financière de la paroisse. il s’occupe également de l’entretien et des registres.


  
(pour les curieux : réponse 1, margoulin
  réponse 2, margouillat)


dimanche 21 février 2016

african quilt (2)

et voilà le dernier né.
il est composé de wax, de bazin et de batik ramené de malaisie par mon amie anna.
il est plus travaillé que les précédents parce que j'ai supriqué les angles en forme d'éventail.
je suis plutôt contente de mon travail. bien sûr il ne faut pas le regarder à la loupe, ça reste de l'artisanat.
enfin, bref il est au mur de ma maison de bujumbura, et il fait son effet


mais qu'est ce que je vais faire maintenant ?

samedi 20 février 2016

le i de oignon



au lieu de nous emmerder avec le i de oignon 

on ferait mieux de supprimer cette expression. je ne l’aime pas et puis elle n’est plus adaptée à la vie des plus de 60 ans (ou 65) d’aujourd’hui. en retraite signifie qu’on se retire du monde qu’on se fait oublier, qu’on s’efface du paysage. or on ne se retire pas du monde mais du monde du travail et, j’y tiens depuis toujours, il y a une vie hors du travail. nos retraités d’aujourd’hui sont en pleine forme, font tout ce qu’ils n’ont pas pu faire à cause de leurs mioches et de leur travail, ou parce que débutant dans la vie ils n’avaient pas un radis. ils ont un emploi de ministre et la pêche bien plus que nous. 
 
madame mère fait de la gym 2 fois par semaine, de la marche, 2 fois aussi, elle va au cinoche, 
elle regarde la télé, elle écoute la radio, elle lit avec ses oreilles, elle surfe sur internet malgré sa vue basse, va chez le coiffeur et l’esthéticienne, elle fait le ménage comme une pro, ses courses à pied, 
 
part en rando d’une semaine chaque avec son groupe de marche (cette année le coin de st malo, l’an dernier la vendée, l’année d’avant j’men souviens même plus), elle a crapahuté dans plein de pays.
moi quand je serai grande je veux faire comme elle, et pas me retirer dans un couvent à égrener mon chapelet.

vendredi 19 février 2016

cuisine pour géants

le gros malin qui a conçu notre cuisine devait faire 2m50. les placards muraux sont tellement hauts qu'on ne peut pas les ouvrir.

il a donc fallu trouver une solution à ce problème..  premier achat de nos premières vacances... nous l'avons trouvé chez ce fameux magasin suédois...: la voilà.
 
signé : une famille de nains 

jeudi 18 février 2016

l'attrape-coeurs

esprit d'escalier. en écoutant  oona et salinger, audio livre de madame mère qui raconte fort bien, par la voix d'edouard baer, la liaison entre salinger et oona o'neil avant qu'elle ne s'appelle chaplin, j'ai eu envie de lire l'attrape-coeurs, que je n'avais jamais lu, le livre presque unique de salinger.


il faut surmonter l'écriture, plutôt rebutante, qui reproduit le parler et la pensée d'un adolescent tourmenté de 16 ans, avec des tics de langage (et tout...), des jurons (bordel...) et un tas d'expressions familières.
mais c'est un très beau récit des tourments de l'adolescence lorsqu'ils peuvent conduire au décrochage puis à la chute.
holden caulfield est un ado new yorkais de la bonne société, attachant, qui a peur de grandir, trouve tout et tous nuls, et la vie en général sans intérêt. il est surtout submergé pas ses émotions, qu'il n'arrive pas à contrôler et cela le terrifie.
bon, je ne suis pas critique littéraire au figaro, mais c'est comme ça que je vois les choses. je vous le conseille.

mercredi 17 février 2016

pousser des wagonnets

ce qui me frappe quand je regarde des photos de défilés c'est la tête des mannequins. elles font toutes la gueule comme si elles étaient à la mine à pousser des wagonnets. 


pourtant elles portent des fringues de rêve, elles sont très bien payées et elles foulent des tapis rouges en veux-tu en voilà.


ah... mais il se dit que ce serait parce qu'elles ne mangent qu'une pomme par jour ? ben qu'elles en mangent deux alors ! 




mardi 16 février 2016

je ne suis pas un robot

ça fait longtemps que je voulais vous parler de ce truc qui m'agace... vous avez dû tous un jour ou l'autre et notamment en commentant leptitlu, prouver que vous n'étiez pas un robot.





dans cet  article du monde on explique à quoi ça sert et comment ça marche. 
en gros l'objectif est de vous différencier d'une machine qui piquerait votre nom pour pourrir votre blog, le serveur de votre employeur ou celui des impôts.
cet article nous explique aussi qu'une partie de ces captcha, puisque c'est comme ça que ça s'appelle (Completely Automated Public Turing test to tell Computers and Humans Apart, pour les curieux), sert non pas à prouver que vous êtes bien un humain mais à permettre à google de numériser des documents en utilisant votre propre effort de reconnaissance. un peu comme si il piquait les photos de ma maison  à saint gilles qui sont dans leptitlu, pour alimenter google street view (au lieu de payer un photographe ou des images satellites). 
bref c'est passionnant et je vous invite à lire cet article. comme moi vous serez moins bêtes en vous couchant que quand vous vous êtes levés.

lundi 15 février 2016

dimanche 14 février 2016

samedi 13 février 2016

sans solution de continuité

"sans solution de continuité." voilà bien une expression alambiquée. keskelle dit l'académie ?

Solution de continuité

...cette locution doit être rapportée au sens étymologique du mot solution : séparation des parties, destruction, désagrégation, sens qu’a pris aujourd’hui le mot dissolution.
Une solution de continuité est donc une rupture, une interruption de ce qui doit être continu. Une cassure, une fissure, une lacune est une solution de continuité dans quelque corps.
Dire, figurément, Il y a dans son raisonnement, dans cette politique, une solution de continuité signifie qu’on y cherche en vain la continuité, la cohérence, la permanence souhaitées.

donc sans solution de continuité signifie sans rupture de raisonnement, de cohérence, de continuité.

c'est clair ?

vendredi 12 février 2016

vue sur le lac

le samedi matin c'est marche. samedi dernier nous avons été au bord du lac et polka a bien aimé. elle est plutôt trouillarde quand il y a des vagues mais quand l'eau est paisible elle adore. photos

baignade

les roseaux

y aurait pas des hippos cachés derrières les touffes ? 
non, heureusement !

le lac c'est aussi la lessive

mardi 9 février 2016

feel good mood



dimanche après-midi j’ai écouté RFI. Ok, RFI c’est pas rire et chansons mais quand même. 

je suis tombée sur un reportage sur l’excision des femmes. un peu plus tard il y a eu le viol en tant qu’arme de guerre, puis il y a eu le drame des migrants, puis la pédophilie, puis la violence conjugale, puis le scandale de la FIFA, puis l’état d’urgence, puis la grève des taxis puis… je continue ? 
franchement c’est à croire que tout est pourri, tout est foutu. 

et si on se faisait du bien un peu, au lieu de se faire du mal et de se convaincre que tout n’est qu’horreur ? ça me rappelle cette scène de « orange mécanique » ou le type a les paupières maintenues ouvertes sur une projection atroce associée à des stimuli douloureux...

tous ces trucs ont toujours existé mais aujourd’hui c’est un matraquage incessant qui nous attriste et nous déprime…

faudrait peut-être voir aussi les choses belles, non ?
après les feel good movies, des feel good news pour un feel good mood ?  


et si c'était ça, notre résolution pour 2016 ?



lundi 8 février 2016

dimanche 7 février 2016

lettre d'une inconnue

contrairement à ce que j'avais affirmé ici la lettre d'une inconnue lue par léa drucker m'a subjuguée. 
comment peut-on aimer quelqu'un à ce point, toute une vie, alors que cette personne est monstrueusement égoiste, indifférente, désinvolte, inconséquente, superficielle.
ça me dépasse.
en tous cas c'est très bien écrit, et très bien dit aussi


je vous conseille ce livre, en lecture ou en audition

samedi 6 février 2016

love story



ce film a aujourd’hui 25 ans. ali mc graw et ryan o’neal étaient sublimes et ont incarné jennifer et oliver à merveille. 



mais c’est surtout le livre que j’ai aimé. 
fin 78 j’en connaissais des passages entiers par cœur. 

 
"l’amour c’est n’avoir jamais à dire qu’on est désolé". cette phrase m’a marquée.

vendredi 5 février 2016

un diplôme de quoi ??? vingt dieux..

...de psychologie sociale du travail et des ressources humaines. c'est qui c'est quoi ce truc chelou ?

quand j'ai commencé ces études il n'y avait en gros qu'un seul type de débouchés : le milieu hospitalier. on allait voir un psy quand on allait mal, et il y avait un psy par hopital. autant dire qu'il y avait beaucoup de chômage dans ce secteur...


aujourd'hui, le plus gros pourvoyeur d'emplois pour les psys, c'est le milieu du travail. comprendre comment fonctionne une organisation, ou souvent comment elle dysfonctionne, comment vont les gens qui la composent et comment ils pourraient aller mieux et ainsi... produire plus. améliorer la qualité de vie au travail et réduire les risques psycho-sociaux, ou encore, qu'est ce qui a amené les salariés d'air france à déchiqueter la chemise de leur DRH, 


ou les salariés d'orange à se suicider ? 

 
tels sont les défis d'un psychologue social, du travail et des ressources humaines. il peut aussi faire dans le coaching (ça c'est porteur), la formation, le recrutement ou concevoir des serious games (jeux de rôles sur le harcèlement, la violence, l'entretien d'embauche etc...).

 
bref y a de la job. mais est-ce réjouissant ? si on a plus besoin de psys aujourd'hui qu'il y a trente ans, c'est plutôt inquétant...