vendredi 31 janvier 2014

résolutions de 2014

oups... on est déjà le 31 et j'ai failli oublier les sacro-saintes résolutions dont je suis sûre que vous n'attendez qu'elles pour passer à février...

si je me reporte aux résolutions des années précédentes (eh oui, ce sale blog ne permet pas l'oubli salvateur) je constate que pour 2012, j'ai un score de 4/10, et pour 2013, 1/3. 

pas de quoi pavoiser, donc, et la pente est mauvaise. peut-être faut-il en conclure que moins on se fixe d'objectifs et moins on les tient.
je vais donc m'en fixer 9 cette année, mettre la barre en position haute et on verra ce que ça donne l'année prochaine : comme dirait l'autre "il faut inverser la tendance". pourquoi 9 ? ben c'est comme ça, c'est tout !

les voici donc, sans tri ni hiérarchie, parce que tout est important... 

1/ brûler toutes les bougies que j'accumule et trimballe dans mes malles sans jamais les brûler, depuis tant d'années, ce qui m'agace et m'empêche d'en acheter d'autres

2/ apprendre à ne plus couper la parole, notamment de compagnon idéal qui s'en plaint amèrement (ça, ça va être super dur) 

3/ réussir mon stage, mon mémoire et les deux UE de mon master parce que je n'ai plus l'âge de redoubler (j'aurais l'air de quoi ???)

4/ tenir bon sur la tendance minimaliste de ma nouvelle déco (dur dur de résister à l'appel des bébelles et des soldes ikea)

6/ ne plus rien cuire au four parce que je viens de me fader le nettoyage et que c'est vraiment chiant. donc désormais la galette des rois : froide ! ou alors en papillote...

7/ apprécier à leur immense valeur les gens qui font le ménage chez moi à ma place (parce qu'en ce moment pépita c'est moi et que j'f'rais pas ça tous les jours)

8/ aller au cinéma voir tous les films qui m'intéressent et lire tous les livres qui me font envie, et faire tous ces petits travaux papier-ciseaux-colle-laine que j'adore faire, et aller me balader par tous les temps, et faire du shopping tout mon saoul, et buller si ça me chante, parce que l'an prochain je serai de retour au boulot et que je n'en aurai plus le temps.

9/ et d'ailleurs savourer chaque minute qui reste de ce congé formation qui est un luxe extraordinaire (merci compagnon idéal)


et vous c'est quoi vos objectifs ? j'ai mon idée pour chacun de vous que je connais, mais libre à tous de les écrire dans les commentaires. 
ainsi l'an prochain vous ne pourrez pas dire que vous avez oublié parce que... je vous les re-sortirai !

allez, une dernière fois pour le plaisir : 

bonne année 2014 


jeudi 30 janvier 2014

zulu

j'aime bien vous donner à chaud mon avis sur les films que je vois, surtout ceux que j'aime.

 
je  viens de voir "zulu". film français tiré d'un thriller français , ça vaut la peine de le signaler, que j'avais trouvé scotchant il y a quelques années. 

et bien pour une fois le film est à la hauteur du livre. la distribution est américaine, orlando bloom, forest whitaker. le duo fonctionne très bien. la mise en scène est punchy, l'histoire intéressante et l'afrique du sud... incroyable.

le film n'a pas fait recette (nous étions 8 dans la salle) pourtant il y a là tous les ingrédients qui font le bon cinéma. 

enfin, c'est mon avis. mais pour une fois compagnon idéal le partage.

mercredi 29 janvier 2014

les 99 : super héros musulmans

keskecé ?


c'est un groupe de 99 super héros musulmans qui partagent les mêmes valeurs universelles que les autres super héros occidentaux et combattent tous un même ennemi, le méchant rughal.

 
naif al mutawa, koweiti, lecteur assidu de comics dans son enfance et psychologue de formation, élevé et formé aux états-unis, en a eu l'idée en 2006 mais ce sont des transfuges de marvel et de dc comics, les géants américains du genre, qui les créent. 


batina la cachée, yeménite, 

 

hadya la guide, pakistano-britannique, 

 
jabbar le puissant, saoudien, 

 

et les autres, sont très jeunes,  mortels, mais ils disposent de pouvoirs extraordinaires qui leur viennent de pierres de lumière. leur religion n'est jamais explicitée mais elle est évidente.

naif al mutawa a voulu offrir aux enfants musulmans une alternative aux martyrs de la cause intégriste et son idée a un succès fou dans les pays musulmans, et bientôt en inde et en chine où la suprématie culturelle américaine est souvent mal vécue. obama voit dans cette initiative une manière innovante de dialoguer entre occidentaux et musulmans, ce qui n'est pas l'avis de certains ultra conservateurs qui y voient plutôt une jihad culturelle.

en 2010 a eu lieu une rencontre entre quelques-uns des 99 et la ligue des justiciers, un groupe emblématique de super héros commandés par superman.


la consécration...

mardi 28 janvier 2014

sylvie noche

vous ne la connaissez pas plus que vous ne connaissiez  john xing wei. c’est normal. c’était mon personnage dans le jeu de rôle sur le thème d’arsène lupin auquel j’ai participé samedi soir. 

sylvie noche est donc une journaliste un peu fouille-merde (ce qui me va plutôt bien) qui vole les riches (qui ont ruiné sa famille) pour donner aux pauvres (ou pas). elle rejoint une bande de cambrioleurs mercenaires un peu foldingues pour résoudre une énigme et retrouver une chevalière.

il est question de comtes, de ducs et de prince, d’un certain himmler, ça se passe en 1925 à paris, au cinéma balthazar (ou on projette le cuirassé potemkine), 


au bristol ou dans le 16ème. mes comparses sont une voleuse alpiniste, une voleuse transformiste et un receleur professionnel. le tout sur fond de musique d’époque et clos par un numéro de danse de compagnon idéal.

ça s'passe com'ça au luxembourg

samedi 25 janvier 2014

c'est le pérou

vous le savez, j'aime bien vous faire voyager... au delà des frontières du petit pays. 
et justement neïla nous apporte un vent nouveau venu du sud. venu du pérou exactement. non loin du macchu picchu des touristes, elle est allée chez l'habitant avec les camarades de classe de son lycée québecois. 

et d'abord une petite carte pour se situer.


voici donc la contribution de neïla :

"La ville de cuzco à l'atterissage. J'ai été suprise de voir à quel point les maisons sont construites proche de la piste d’atterrissage. Dès la sortie de l’avion on ressent la grande différence d’altitude.





Quelques jours après être arrivés à Cuzco, on s’est dirigés vers Pabellones, un tout petit village à quelques heures d’autobus de Cusco.  
 





Voici à quoi nos chambres pouvaient ressembler, les plus chanceuses avaient un lit mais la plupart dormaient sur des peaux de mouton. La plupart des chambres servaient de débarras pour la nourriture ou pour les vêtements et les meubles.      
 





Ceci est le jardin du village. Tout au long du séjour, nous avons travaillé pour le transformer en potager. 
 





À part travailler dans le jardin, on organisait des activités pour les enfants du village. 
 





 Les enfants nous ont amenés cueillir des herbes en haut d’une montagne qui était tout proche du village. 






Ils nous ont montré des petits fruits avec lesquels ils se dessinaient sur la peau.
 



Voici ma madre, elle était très gentille, mais il était difficile de communiquer avec elle car les  villageois les plus âgés ne parlaient pas espagnol. Ils parlaient un dialecte, le quechua.
Les quelques jours que j’ai passés dans ma famille d’accueil n’ont pas été faciles mais rencontrer des gens et découvrir une culture tellement différente a fait de mon voyage une expérience inoubliable".

séquence émotion. elle a bien grandi neïla. quand je l'ai connue, elle cueillait des paquerettes au bord du terrain de foot où jouait son frère (et fils cadet) et elle les mettait dans une petite valise en carton...