jeudi 26 novembre 2015

dior du blason à croix d'argent

c'est une petite pensionnaire que vous gardons à la maison pendant que ses parents voyagent. enfin ses parents adoptifs, qui s'appellent didier et valérie. ses vrais parents sont de la haute. ils s'appellent sultan de la fontaine de l'orme pour son père, et ruze de la pièce de l'assaut pour sa mère, et ils sont en france.
de quel rallye mondain cette jeune créature au nom glamour s'est elle échappée vous demandez-vous
??? 
et bien point de rallye pour elle, son quotidien c'est plutôt la gamelle et le panier. la voilà.


elle a donc un pedigree, c'est à dire qu'elle est inscrite au Livre des origines, et qu'on peut remonter toute sa lignée, elle-même enregistrée.
c'est un berger belge malinois à masque noir. elle est très impressionnante, non pas qu'elle soit imposante mais elle est très vive, et surtout son masque noir lui donne l'air féroce. en vrai elle est adorable, affectueuse et un poil collante. elle est très sociable mais pique le panier de polka qui la supporte pourtant, non sans grogner 10 fois par jour.
bien qu'étant très différente elles ont un comportement de meute. quand dior aboie, polka aboie, quand elle sort en courant dehors polka fait pareil.
deux chiens à la maison moi j'vous le dis, ça fait de l'animation...

jeudi 5 novembre 2015

chercheurs de phases

on est fan de grand corps malade, depuis ses premières chansons, mais en écoutant celle-ci, on ne se doutait pas à quel point elle nous concernerait un jour.
en fait rien de poétique là-dedans, nulle allégorie dans cette recherche.. nous sommes vraiment, tout le temps, à la recherche de phases. j'entends par là, l'une ou l'autre des trois maudites phases qu'on est censé avoir dans le circuit électrique (tri-phasé) qui doit nous alimenter... il en manque toujours une, ce qui fait qu'on doit tout le temps chercher quelle prise fonctionne et quelle prise ne fonctionne pas.
quelque fois on a un mac gyver qui vient chez nous pour intervertir les branchements de phases au compteur, ce qui ajoute du bricolage au bricolage et qui marche jusqu'à ce que la phase qu'on a retrouvée re-disparaisse et qu'on doive en chercher une autre. 
vous n'y comprenez rien ? nous non plus.... mais qu'est ce que ça nous emmerde !


mardi 3 novembre 2015

que pouic

dans la série des expressions de madame mère, que vous avez pu découvrir  ici   ou encore là,
il y a aussi, face à un problème qui nous apparaît obscur : 

j'y comprends que pouic. 

c'est d'origine inconnue mais c'est quand même plus joli que "j'entrave que dalle"

 

dimanche 1 novembre 2015

kigali

à la faveur d'un concert de stromae prévu à kigali nous avons fait un saut de puce de 30 mn en avion pour joindre l'utile (découvrir kigali) à l'agréable (un concert d'une célèbre vedette et des rencontres amicales).

première constatation il y a des belles routes, et ça monte et ça descend. d'ailleurs en ville ce qui domine ce sont les pins


le centre ville vu du mémorial du génocide

le centre ville, que nous avons trouvé très indien, 
et une mosquée au milieu des immeubles

de vrais supermarchés  (kenyans)

nous n'avons pas été conquis par kigali. certes il y a de vraies routes et des buildings, mais sur les collines au loin ce sont bien les mêmes bicoques qu'au burundi qu'on voit, aux toits de tôles et aux murs de torchis. pas de différence fondamentale, donc, perceptible en deux jours.

mais nous avons longuement visité le mémorial du génocide, et nous avons été bouleversés.

vendredi 30 octobre 2015

jatropha curcas

le jatropha curcas est un arbuste endémique du burundi, qui prospère même dans un environnement très pauvre. cet arbuste est également exploité en inde, à madagascar, au mexique. notre couple germano-burundais produit de l'huile à partir de cet arbuste, qui fait un biocarburant tout à fait acceptable pour les véhicules qui roulent au diésel. cliquez sur le lien si vous voulez en savoir plus.

jatropha curcas

 les graines dont est tirée l'huile

la machine mise au point par le monsieur lui-même

l'huile en question 

mercredi 28 octobre 2015

un jardin extraordinaire

samedi dernier nous avons rendu visite à un couple germano-burundais qui travaille l'ivoire végétal. leur terrain est un vrai capharnaum de machines conçues par le monsieur, de bouts de carlingues d'avion. en plus du travail de l'ivoire végétal, il organise des évènements improbables ; l'an dernier il y avait la fête de la bière chez lui (october's fest). compagnon idéal y était même allé.. et il y avait une ivoirienne déguisée en gretschen...

son jardin est donc... un jardin extraordinaire, et on y trouve

une machine pour extraire l'huile (je vous en reparlerai)


ses réserves de graines, des cables un vieux sommier en bois, des pots de produits en tous genres

des fûts, des tuyaux, des outils, des crémaillères
 

 il y a même une carlingue d'hélicoptère...

et dans son salon il y a aussi un très vieux piano avec l'intérieur en cuivre ce qui est paraît-il très rare...

lundi 26 octobre 2015

ivoire végétal

c'est tiré du noyau du fruit de plusieurs palmiers, notamment l'hyphaene petersiana ou umukoko du burundi

j

jeune, ce noyau est constitué d'un lait comestible sucré, 
qui durcit en mûrissant, un peu comme dans la noix de coco

on émonde les noix, puis, si on veut faire des perles on les coupe en tranches dans lesquelles ont découpe un ou plusieurs disques selon la taille des perles recherchée



il faut ensuite les meuler dans une machine 
pour quelles deviennent rondes 

mais on peut aussi détailler les noix en morceaux plus gros
une fois teints, polis ou sculptés, voici ce que ça donne

ou encore creusés, des petites crèches avec la sainte famille, elle aussi en ivoire

jeudi 15 octobre 2015

imprimez c'est timbré

ce soir je me couche moins bête que je me suis levée. 
j'ai découvert une application de La Poste, et oui, c'est possible, qui permet d'imprimer ses timbres à la maison. finie la queue à la Poste ou les relations pénibles avec l'automate borné. on fait ça à la maison, et en plus on choisit le modèle parmi une collection très originale et qui change souvent. 

je suis sûre que dans quelques temps on pourra même y mettre une photo des mioches, de la maison ou de Polka

allez voir comment ça marche


c'est quand même plus sympa que ça...


elle est pas belle la vie ?

lundi 5 octobre 2015

causette

encore un magazine que je ne connaissais pas, et c'est le n°59... pour un mensuel ça veut dire qu'il existe depuis plus de 5 ans... ben moi qui me targue d'être à l'affût, ça m'en fiche un coup..



bon, c'est pas mal, alors là encore plus proche de XXI que flow dont je vous avais parlé il y a quelques temps. même qualité de papier, des articles de fond, des références "pour aller plus loin". il manque le coin bande dessinée et les illustrations de dessinateurs, et pas de pub bien sûr.
je note d'ailleurs que depuis quelques temps tous les magazines ouvrent sur la bio des contributeurs. c'est pas mal, ça permet de savoir qui a écrit et c'est un plus qui permet parfois de remettre les choses en perspectives.

pas mal ce causette. créneau un peu plus gaucho-militant que branchouille : féminisme, réfugiés, grand capital etc... "un mensuel plus féminin du cerveau que du capiton"

à vos kiosques, mesdames... sauf si vos capitons comptent plus que votre cerveau.

lundi 28 septembre 2015

un corps d'athlete a 60 ans

a la recherche de livres susceptibles de m'interesser je suis tombee sur le rayon "seniors". il est encore


leger, mais je gage qu'il va s'etoffer avec les annees a l'instar du rayon audio-livres, que madame mere qui a meilleur pied que moi mais moins bon oeil frequente desormais assidument.

un coup d'oeil aux titres est interessant. "100 secrets pour vivre 100 ans", "rajeunir n'est pas une maladie", etc... bref il faut se prendre en mains et se botter les fesses, ce qui justement requiert une certaine souplesse. c'est pourquoi il faut lire egalement "un corps d'athlete a 60 ans". et ca demande un certain rythme. il faut alors lire "tous hyperactifs". enfin en tant que francaises on a un rang a tenir. il ne reste plus qu'a lire "ces francaises qui ne vieillissent pas".

bon c'est decide je les  prends tous et je me mets au boulot...


dimanche 20 septembre 2015

maree basse, maree haute

qund on est au bord de l'atlantique comme moi en ce monent, on ne peut echapper au rythme biquotidien des marees. il y a des calendriers pour ca et meme si on est un incurable nez-au-vent, ca saute aux yeux.


les marees vous savez ce que c'est. en gros c'est le resultat sur les oceans de l'attraction de la lune, du soleil et de la gravitation de la terre. mais vous verrez ca sur wikipedia si ca vous interesse. moi ce qui m'intrigue c'est ce que signifie et comment est calcule le coefficient de maree. par exemple 120 mesure une tres forte maree. mais 120 quoi ?

et bien voila ce que nous dit wiki...

En France, l'ampleur de la marée par rapport à sa valeur moyenne est indiquée par le coefficient de la marée, exprimé en centièmes, qui prend une valeur comprise entre 20 et 120. La valeur 100 correspond au rapport, à Brest, du marnage semi-diurne de la formule harmonique divisé par la valeur moyenne du marnage pour les marées de vive-eau d'équinoxe. Il est défini par le service hydrographique et oceanographique de la marine (SHOM).

Il est défini comme suit :

C = \frac{H-N_o}{U}

avec :
  • H : la hauteur d'eau de pleine mer
  • N_o : niveau moyen (à Brest, 4,13 m)
  • U : unité de hauteur propre à la localité (à Brest, 3,05 m
  •  
  • bon allez je me moque. il y a des choses comme ca, qu'on ne comprendra jamais...  

samedi 19 septembre 2015

special mode

en cette rentree ce titre n'est pas tres original, mais ce qui l'est c'est ma selection. je vous ai concocte une petit florilege a ma maniere.

chevrons, chine et panthere : j'aime beaucoup la sobriete 
et l'harmonie des motifs.

les bottes et le sac vont tres bien ensemble et fissent bien les traits de pinceaux de la jupe et les losanges du pull.

panthere et ecossais, chaussures pointues imprimees : tout simplement ravissant. le pull peut-etre un peu tristoune.

ici un pull a empiecement des plus distingue

la les couleurs s'harmonisent particulierement bien. 
mention speciale pour la finesse des gants.
 

enfin, pour parachever le tableau, une petit visite chez le coiffeur s'impose, et vous serez, mesdames, fin pretes pour la rentree !

gloups...

vendredi 18 septembre 2015

marina tsvetaeva

en 2012 a ete inauguree a saint gilles croix de vie une statue de bronze, representant marina tsvetaeva, poetesse russe. don de  zourab tseretelli, president de l'academie des arts de tbilissi et proche de poutine, marina tsvetaeva avait deja sa promenade le long du port.


nee le 26 septembre 1892 a moscou elle a sejourne l'ete 1926 a saint gilles. elle a connu une vie d'exil et de pauvrete jalonnee de morts, en france, en tchecoslovaquie, en allemagne. amie de boris pasternak et rainer maria wilkes, elle ecrivait en 1932 : Ici [à Paris], je suis inutile, là-bas [en Russie], je suis impossible." 

Elle s'est pendue a 49 ans.




pour les courageux...

Il en tomba combien dans cet abîme
Béant dans le lointain !
Et je disparaîtrai un jour sans rimes
Du globe, c’est certain.

Se figera tout ce qui fut, - qui chante
et lutte et brille et veut :
Et le vert de mes yeux et ma voix tendre
Et l’or de mes cheveux.

Et la vie sera là, son pain, son sel
Et l’oubli des journées.
Et tout sera comme si sous le ciel
Je n’avais pas été !

Moi qui changeais, comme un enfant, sa mine
- Méchante qu’un moment, –
Qui aimais l’heure où les bûches s’animent
Quand la cendre les prend,

Et le violoncelle et les cavalcades
Et le clocher sonnant…
– Moi, tellement vivante et véritable
Sur le sol caressant.

A tous – qu’importe. En rien je ne mesure,
Vous : miens et étrangers ?! –
Je vous demande une confiance sûre,
Je vous prie de m’aimer.

Et jour et nuit, voie orale ou écrite :
Pour mes « oui », « non » cinglants,
Du fait que si souvent – je suis trop triste,
Que je n’ai que vingt ans,

Du fait de mon pardon inévitable
Des offenses passées,
Pour toute ma tendresse incontenable
Et mon trop fier aspect,

Et la vitesse folle des temps forts,
Pour mon jeu, pour mon vrai…
– Ecoutez-moi ! – Il faut m’aimer encore
Du fait que je mourrai.

(traduction Sophie TECOUTOFF)  

jeudi 17 septembre 2015

coup de stress

maintenant quand on est stresse, on range ses tisanes et ses medocs et on sort ses crayons de couleur. 

 

y a un petit malin qui a eu l'idee geniale d'inventer le coloriage pour adultes. 

 

si c'est le meme que celui qui a sorti les cahiers de vacances pour adultes, il y a quelques annees, il ne doit plus stresser en voyant arriver la fin du mois. 

 

 
moi j'ai toujours aime ca, mais je ne pensais pas qu'un jour des rayons de librairie seraient pleins a craquer d'albums de coloriage et ca m'amuse. 

et tant que j'y suis je me pose une question : ces ouvrages semblent reserves aux femmes : colriages de fleurs, paysages, femme en couverture des cahiers de vacances... est-ce a dire que cela n'interesse pas les hommes ?

quoique finalement... il y a un filon a exploiter, meme pour les hommes






enfin y a seulement ecrit "pour adultes" mais bon les couvertures me laissent perplexe...

mercredi 16 septembre 2015

chateau de commequiers

commequiers, riante bourgade de 3000 habitants recele en son sein une pepite, comme beaucoup de communes de france, : un château medieval construit dans la seconde moitié du XVe siècle et au début du XVIe siècle en pierres blanches par louis de beaumont. chevalier et seigneur de bressuire, seigneur de la forest, du plessis-mace, de misse, de commequiers, senechal du poitou et chambellan de louis XI.



de forme octogonale, avec ses 8 tours reliées par des courtines, le château aurait été construit selon le modèle de la Bastille. il fut démantelé sur ordre de richelieu en 1628.
il sert qujourd'hui de decor naturel a une fete medievale en costumes qui se tient chaque annee au mois d'aout.

mardi 15 septembre 2015

stetson

john b stetson a fonde sa fabrique de chapeaux au XIXeme siecle aux etats unis comme de juste, mais un stetson c'est pas seulement un chapeau de cow boy, 

 

ca peut etre un fedora
 

ou encore un trilby, comme celui-la !



et c'est le galure de compagnon ideal