jeudi 31 mars 2011

extase absolue


l’inde a défait le pakistan 260/9 in 50 overs à 231 in 49.5 overs. je sais c’est du chinois, enfin non c’est de l’anglais mais en matière de cricket c’est un peu la même chose pour nous.
c’était le calme plat hier dans les rues en rentrant du bureau, tout le monde était devant la télé. depuis 14 heures... en revanche ça a pêté dur hier soir, vers 22 heures (oui 8 heures de match. quand même..) ...pas des balles perdues, mais des feux d’artifice et des pétards. il y a un culte du pétard ici. polka n’a pas aimé du tout, elle a eu l’impression que c’était diwali à peine derrière nous, qui recommençait.
sachin tendulkar, la star, qui devait atteindre son centième 100 runs n’a fait que 85 mais a quand même été désigné homme du match. sonia gandhi et son fils, personnalités en vue s’il en est, étaient dans les gradins, près du peuple, et non dans les tribunes à côté des huiles. plus personne ne parle du top modele qui avait promis de courir nue dans les rues en cas de victoire.. dommage, ce sera peut-être pour la finale.
...finale qui se jouera à bombay samedi prochain, contre les voisins sri lankais qui l’ont disputée 3 fois en tout, dont la dernière, il y a 4 ans : ce sera alors la fièvre du samedi soir.

pensée du matin : heureusement qu’on va ce week-end à udaipur et à bombay le 16 avril et pas le contraire…  

mercredi 30 mars 2011

pakistan vs inde : l'évènement


aujourd’hui à 14h15 heure indienne aura lieu une des deux demi-finales de la coupe du monde de cricket. en soi c’est déjà un évènement dans la mesure ou l’inde se passionne pour ce sport, toutes classes et castes confondues, dans lequel elle excelle, et dont elle vénère les stars (des dieux en plus).
mais là c’est davantage encore, car l’inde va affronter le pakistan, le frère ennemi, l’ennemi juré et désigné, le pays à abattre. ce n’est pas la première fois mais c’est sans doute à chaque fois un évènement majeur.
pour ce match qui se tiendra non loin de Chandigarh (clin d’oeil à un très beau livre de arun, j. tejpal), sur l’aéroport duquel on attend 96 vols spéciaux, l’inde va s’arrêter de travailler tout l’après-midi, tout comme le Pakistan sûrement. administrations fermées, grilles de magasins baissées, secteur privé au repos, taxis introuvables, médecins injoignables etc…
c’est que ce match n’est pas une simple rencontre sportive, c’est, transposé sur un terrain ovale recouvert de pelouse, et par l’intermédiaire de 2 équipes de 11 joueurs, l’affrontement de deux pays qui depuis la création du pakistan n’ont cessé de se harceler, s’asticoter, s’agresser, se comparer, se menacer, se rapprocher, se repousser, s’insulter, se suspecter.
des forces de police renforcées et sur les dents pour des mesures de sécurité draconiennes, la présence des deux premiers ministres entre autres personnalités en vue, des bookmakers par milliers et des parieurs par millions, un top-modèle qui promet de courir nue si son équipe gagne, une star qui pourrait bien marquer son très attendu 100ème run, bref des enjeux de taille qui passionnent bien davantage l’inde que ce qui se passe sur la scène internationale aussi grave soit-il, avec pour épilogue l’extase absolue ou le deuil de trois jours, et on l’espère, pas trop de balles perdues au dessus de nos têtes.

dimanche 27 mars 2011

compagnon ideal


.. rentre le 1er juin a l'institut pasteur a paris.



il va etudier le virus de la dengue dans une population cambodgienne.
l'histoire ne dit pas si le fait que sa compagne l'ait choppe a ete un plus dans sa selection, mais on ne peut pas a priori exclure tout a fait cette hypothese.

vendredi 25 mars 2011

25 mars 2011 : journée mondiale de la procrastination


... et si c'est pas aujourd'hui, ce sera demain... peut-être !

devoir à rendre, rapport à boucler, facture à payer... autant de choses à faire que l'on risque de remettre au lendemain. peut-être pour aller participer à la première journée mondiale de la procrastination.
la procrastination consiste simplement à remettre au lendemain ce qui peut être fait le jour même. pour françois weyergans,  la procrastination est une défense immunitaire face à une société extrêmement rude, un moyen de se défendre des assauts du monde contemporain.

20 à 30% de la population globale est procrastinatrice et j’ai de la chance, mais oui, j'ai de la chance, compagnon ideal et fils cadet en font partie…


 

 

 

jeudi 24 mars 2011

le coucou, la matrone, biturin et le pirate

en ce moment, au bureau, c’est pétanque à l’heure du déjeuner.

que mes lecteurs d'avant ce blog me pardonnent s'ils reconnaissant ce petit recit, mais ca me rappelle la boule nantaise, sport que j’avais découvert au fin fond de la campagne nantaise, un jour de 2004, au lieu dit "la montagne" et plus précisément dans un riant troquet, siège du club sportif local de boule nantaise,

qu'est-ce donc que la boule nantaise ?
c'est un sport, un, jeu qui trouve son origine dans ce qui était le divertissement des matelots dans la cale du navire à flot : un jeu d'adresse avec des boulets de canons. il  se joue à trois, avec des boules en résine, rouges et vertes, plus petites que des boules de bowling mais plus grosses que des boules de pétanque ; c'est à dire de la taille des boulets de canons. le terrain reproduit la cale d'un navire. il est en bois, rectangulaire, 20 x 10 à peu près, délimité dans la longueur par deux murets de bois et avec des murs latéraux incurvés. les boules que l'on lance au plus près du cochonet peuvent heurter les murs. les joueurs s'en servent ainsi que de la courbe des côtés pour placer leurs boules. ca tient du billard, de la pétanque et aussi du curling, par la technique de lancer des joueurs qui font un presque grand écart pour lancer la boule, et par la lenteur avec la quelle la boule est lancée.

en soi c'était déjà intéressant, mais ce qui était carrément divertissant c'était les joueurs.
accueillie par un type au nez fraichement cassé en deux endroits, avec des croutes de sang encore visibles aux impacts, maigre comme un coucou,  la gitane plantée dans un des trous du ratelier.
a l'intérieur, une grosse matrone en caleçon moulant, elle aussi gitane au bec.
le troisième joueur (biturin) rond comme une queue de pelle, ponctuant chaque lancer sportif d'une rasade de gros rouge en verre à moutarde, avec la gitane entre deux.
le tenancier du bar (le pirate), en marcel, tout couturé et tatoué total look, avec des gros anneaux aux oreilles, la gitane au bec évidemment.
tout ce beau monde, l'élite sportive du lieu dit en question, semblait avoir perpétuellement soif  (le sport, ça donne soif !) et donc s'abreuvait sans discontinuer,  et ce depuis un moment, et comme chaque dimanche sans doute, de ce savoureux gros rouge, qui, avec la fumée épaisse des gitanes, rendait difficile, voire hasardeuse, la navigation (ça tanguait sec)...

ma conclusion 1 :  la grosseur des boules, et les pentes naturelles du


terrain qui ramènent tout vers le milieu sont des éléments non négligeables à partir d'une certaine heure dans l'après-midi...

ma conclusion 2 : la france aussi c'est exotique quelques fois...

mercredi 23 mars 2011

Newsletter : rappel

je rappelle a mes petits lecteurs et a mes petites lectrices qu'en entrant leur adresse email dans le champ "newsletter", dans la marge gauche en haut de la page, ils recevront un message a chaque nouvelle publication ! c'est aussi simple que ca... ca s'passe comme ca chez le ptitlu...


et... non, personne n'en profitera pour essayer de vous vendre un vieux stock de viagra, une fausse rolex ou des doctorats bidons... foi de ptitlu !

mardi 22 mars 2011

des jardins extraordinaires

je ne peux pas m'empecher de vous montrer que l'inde ce n'est pas seulement ce qu'on en dit, ce qu'on en lit, toujours un peu miserabiliste voire catastrophique : on y voit aussi de tres belles choses.  en ce moment les jardins sont en fleurs.
jardins publics ou prives, ils font la fierte de leurs proprietaires qui les font volontiers visiter.
ici les dahlias sont geants, de la taille de nos choux fleurs. on trouve aussi des lys, des oeillets, des albizzias, des roses tremieres a faire palir d'envie la vendeenne d'adoption que je suis.


cohabitent dans la region des plantes et fleurs de nos contrees, pois de senteur, roses, geraniums, capucines, sauge, bignonettes,  mais aussi des tropiques, datura, flamboyants, jacarandas, tulipiers, jasmin,  bougainvilliers,  canas.


des sananerias de toutes les couleurs



des pois de senteurs qui grimpent le long de bambous


des dahlias geants


 et ca c'est dans mon jardin : le mali du rajasthan a fait des miracles


ca ne dure pas longtemps, la temperature commence a monter. on atteint les 35 aux alentours de midi, meme si c'est encore un peu frais matin et soir. quand il fera trop chaud il y aura encore les bougainvilliers, jasmins et frangipaniers qui fleurissent meme en ete. on terminera la saison florale en novembre avec les chrysanthemes et les poinsettias, tres prises, en pot, quand il n'y a plus de fleurs de pleine terre, ou les orchidees qu'on trouve toute l'annee dans leur petit tube eprouvette.

lundi 21 mars 2011

Bura na mano, Holi hai


  
Holi - parfois appelée fête des couleurs ou Phâlgunotsava - est la fête hindoue de l'équinoxe de printemps. Elle est fêtée dans toute l'Inde durant deux jours au cours de la pleine lune du mois de Phâlguna qui se situe en février-mars. Cette année c’était samedi et dimanche dernier.

 
Les origines religieuses de cette fête sont sujettes à controverse. Il est de toute façon question d’histoires de familles, de rivalités divines, de bucher et autres joyeusetés
La nuit du premier jour de la fête, d’ailleurs, un feu est allumé pour rappeler la crémation de Holika qui a fait les frais d’une de ces histoires de famille.
Le deuxième jour, connu sous le nom de Rangapanchami, les gens, habillés en blanc, circulent avec des pigments de couleurs qu'ils se jettent l'un à l'autre, il est alors d'usage de s'excuser, après avoir sacrifié au rite coloré, par « Bura na mano, Holî hai » (« Ne soyez pas fâché, c'est Holî » en hindî).



 



Holi est une fête qui ne s'accompagne pas de prières ni de rituels sacrés comme Diwali. Elle a des allures de liesse populaire, et c'est l'une des rares occasions où les barrières sociales tombent, il n’y a plus de classes, plus de castes, plus de différences, hommes et femmes, indiens et étrangers, enfants et adultes se jettent à la figure des litres d'eau et de poudre de toutes les couleurs.



 Elle constitue une belle journée de fraternité, ce qui est, contrairement à ce qu'on peut penser, assez rare en Inde ou chacun doit rester a sa place. lire a ce sujet l'equilibre du monde, superbe livre, de rohynton mistry


jeudi 17 mars 2011

un cul d'enfer pour cet ete

 
oui c'est possible et on y travaille ferme, c'est le cas de le dire, deux fois par semaine, a l'heure du dejeuner, pendant une heure on contracte nos petits muscles en musique.
rien n'est oublie, les bras, le dos, les pecs, la taille, les abdos, les fesses, les cuisses, les mollets. on fait des pompes (enfin des pompounettes) et du gainage, on travaille tout : objectif string a pompon pour cet ete.
et 1 et 2 et 3.. jusqu'a 8, et on recommence, encore, encore, et on termine, derniere serie 8, 7, on tient, 6, 5, plus haut, 4, 3, 2, on termine et 1, on re-pose.

on termine par la relaxation, inspirer, expirer, inspirer, expirer, de l'avis general c'est le meilleur moment, on pourrait presque s'endormir, puis... après l'effort, le réconfort,  on va dejeuner !!!



la question qu'on pourrait se poser est la suivante : pourquoi il n'y a aucun mec qui vient a ces cours de gym ? on s'est beaucoup interrogees la dessus et on a degage plusieurs hypotheses :
1/ ils sont tous superbes naturellement et sans effort, mais on n'a pas remarque
2/ ils n'ont pas envie de mettre un string a pompon cet ete, et c'est bien dommage, tant de conformisme
3/ y a telefoot a la tele, un classique
4/ ils ont peur de ne pas y arriver. ca c'est sur, et en plus on s'est vachement améliorees !

vous voyez d'autres explications possibles ? nous non mais on cherche, et 1, et 2, et 3, et 4... et on reprend.

des outils de precision

 









apres l'arrachage a la main des mauvaises herbes, il y a le ramassage des feuilles mortes, et y a de la job !!!

mardi 15 mars 2011

tondeuse a gazon humaine

en inde la main d'oeuvre coute moins cher que la machine. c'est pourquoi on voit tres souvent des escouades de jardiniers a croupetons, en train d'arracher une par une les mauvaises herbes d'un espace vert. ils en font des petits tas et d'autres viennent les ramasser apres eux.

dimanche 13 mars 2011

le marche

de temps en temps, pas tres souvent, je vais au marche. INA market, frequente par plein d'occidentaux, n'est pas tres apetissant, rien a voir avec le marche de st gilles croix de vie ou meme d'atwater... mais enfin on y trouve de tout et surtout du folklore. le tout en marchant dans un cloaque, melange de sang animal et de jus de poisson. sans oublier bien entendu les giclees de betel !
le poisson arrive de bombay ou du gujarat. il est prepare, de meme que les crevettes sont decortiquees et nettoyees, pretes a l'emploi.
y a un type en sous sol, sous l'etal,  qui prepare le poisson, le debite, leve les filets. il doit avoir a peu pres un metre de hauteur de plafond. malgre ses conditions de travail, habit de tous les jours, un seul gros couteau, il fait preuve d'une grande habilete
un peu plus loin il y a les poulets. vous pouvez lire, a ce sujet, le message intitule marche aux poulets dans le blog vis ma vie en inde, dont le lien figure en haut de ma premiere page. a delhi comme a siliguri, on trouve toutes les parties du poulet detaillees, gesiers, oeufs en formation, pattes, cretes. bon, c'est vrai que la vie des poulets n'est pas tres rejouissante, et leur fin encore moins, mais ca ne nous empeche pas de nous en regaler, cruels humains que nous sommes...
moi j'aime bien la visite au marche, mais ca depend des gouts, c'est bien simple, quand compagnon ideal fait le deplacement, il est toujours au bord de la gerbe et a moitie hysterique...

naissance d'un dahlia

a delhi en ce moment il y a des fleurs partout. on trouve en particulier de tres beaux dahlias. j'en ai photographie un dans mon jardin tous les matins. regardez...

et en voila d'autres egalement dans mon jardin !

vendredi 11 mars 2011

justiiiin...


Justiiiiin, 
Elviiiiis, 
Britneeeeey, 
Patriiiiick, 
Mosquitoes Tangooooooo

mercredi 9 mars 2011

l'eveil de la nature



ce matin, a peine arrivee dans mon bureau,  j’ai voulu imprimer un document.
je lance donc l’impression et une feuille toute noire sort de l’imprimante.
je recommence, et à nouveau la même feuille toute noire.
une troisième fois, pareil.

là, j’appelle mon ami henri qui est dans le bureau d’à côté, et lui, bien inspiré, ouvre la machine, et secoue la cartouche.
et là surprise, surprise, qu’est ce qu’on trouve ??? un énorme cafard…
la preuve en photo.
aussitôt tombé au sol, aussitôt occis par le chevalier henri, la cartouche remise en place, j'imprime ma feuille : l'impression est de nouveau parfaite !!!
c'est le printemps ! on est en mars, les temperatures remontent, la nature endormie par les temperatures hivernales de delhi se reveille !

mardi 8 mars 2011

conversation avec mon chauffeur

l'inde est quand meme un pays plus corrompu que la france !
mon chauffeur, qui est un type eduque, qui se retrouve chauffeur par manque d'ambition mais qui aurait sans doute pu faire mieux, qui a un compte facebook et a ete champion de badminton quand il etait au lycee a calcutta m'expliquait qu'il devait retourner a calcutta pour faire renouveler son permis de conduire. comme je lui demandais pourquoi il ne pouvait pas le faire a delhi il m'a explique qu'il n'avait aucune existence legale ici, et notamment pas de preuve de residence : le proprietaire qui lui loue un petit appartement, le fait au noir et ne lui donne donc pas de bail ni de quittance. comme il n'a pas d'adresse officielle il ne peut pas avoir le telephone,  l'eau et l'electricite ne sont pas a son nom, il achete les bouteilles de gaz au noir, trois fois le prix, il ne peut avoir de compte bancaire ni de carte de vote. et ne peut donc renouveler son permis de conduire ici a delhi. et lorsqu'il sera a calcutta il devra payer des fonctionnaires corrompus pour que le renouvellement ne prenne pas 6 mois.
c'est comme ca que ca se passe ici...
on parle toujours de la corruption dans les hautes spheres de l'etat, pour l'attribution de marches publics ou l'organisation de grands evenements comme les jeux du commonwealth, mais en definitive ce sont les petites gens qui y sont confrontes tous les jours et dont la vie quotidienne est rendue plus difficile encore.

vendredi 4 mars 2011

construction d'un charpoi

 


 

 

le charpoi est un melange entre notre lit de camp et notre chaise longue. on en voit des la belle saison dans les rues, pour la sieste ou meme la nuit a la belle etoile lorsqu'il fait trop chaud pour rester a l'interieur, et il est assez original voire meme confortable pour etre present dans la maison, meme chez les occidentaux. c'est une belle demonstration du savoir faire indien en matiere d'artisanat. il y en a de plusieurs modeles differents, et meme en plastique multicolore. mon ami henri a photographie l'artisan en plein travail sur sa terrasse. avec en prime humayun tomb au fond (visite par obama lors de sa visite d'etat fin 2010).