mardi 30 avril 2013

typologie du cycliste parisien : le chargé de famille



le familial : prudent, il a son casque, son gilet fluo, des catadioptres partout et un écarteur de danger sans oublier bien sûr le siège enfant. c'est le roi de la sonnette. il respecte toutes les règles bien qu'il soit un peu distrait parce qu'il assure en même temps l'animation du bambin qui chiale à cause du sac à dos du pilote qui lui bouche la vue et lui bat dans le nez.

lundi 29 avril 2013

des observatoires par milliers

quand on a un problème en france, une question, on crée un observatoire. 
on peut aussi créer un comité, une mission, un conseil, un institut, une commission ad hoc, mais ça c'est un autre sujet.
là on observe les observatoires. 
prenez n'importe quel sujet qui vous turlupine, et vous trouverez un observatoire qui lui est dédié. vous vous intéressez aux poulets en montagne ? OGM : Observatoire des gallinacés en montagne
au trafic ferroviaire en pays basque nord ? Un Observatoire du trafic ferroviaire en Pays Basque nord .
vous en avez marre des retards des avions ? Observatoire des retards du transport aérien
marre des trucs faits en chine ? L'Observatoire du "Fabriqué en France", peur des termites ?  Observatoire National Termite.
bon pas besoin de vous faire un dessin. mais par curiosité, cliquez là-dessus vous m'en direz des nouvelles


dimanche 28 avril 2013

parce que je le vaux bien

j'étais de passage à clichy la semaine dernière pour voir un géant de l'entreprise, l'oreal, leader mondial de la beauté, qui possède un tas de marques grand public ou très luxe, dont les campagnes de publicité multiraciales ont fait date, en recrutant des visages connus sur tous les continents, avec un slogan "parce que je le vaux bien" qui est resté dans toutes les mémoires.

pas une maison, peut-être dans le monde, qui ne recèle pas un produit L'Oréal (vérifiez chez vous...).

l'oréal c'est 70 000 salariés, dont 15 000 en france. 
fondée en 1907 par eugène schueller, jeune chimiste alsacien, dont les affaires n'ont pas toujours senti bon... un poil compromis avec l'ennemi pendant la guerre, tout comme son bras droit, ci-devant futur gendre, pourtant nommé ministre ensuite. 
sa fille unique qui a récemment défrayé la chronique est la plus grosse fortune de france mais aussi une vieille dame seule et malade. parce qu'elle le vaut bien ? pas sûr... (cf. mon post "l'amitié" publié ici même le 20 juin 2012)



le cadre de travail est plus qu'agréable : 
parce qu'ils le valent bien ?




les campagnes internationales, qui recrutent les stars locales

 l'oréal inde

l'oréal chine

l'oréal peaux noirres aux EU

allez, je ne résiste pas... encore un ptit coup ? 
toutes en coeur :

parce que je le vaux bien !




samedi 27 avril 2013

évantail


un évantailliste fabrique des évantails. jusqu’ici rien d’extraordinaire. 

il y a 3 évantaillistes en france qui créent de ces petits choses précieuses pour des particuliers originaux, 

 

des collectionneurs, la haute couture.
introduit en France par catherine de médicis, au 16ème siècle, 

 

l’évantail y a connu au fil du temps une éclipse presque totale, ponctuée de réapparitions ponctuelles bien qu’on annonce son grand retour régulièrement. 
il peut être fait de papier, de soie, de peau, de plumes, de dentelle ou de métal, 

des plumes
 

de la dentelle


du wax


du métal


tendu sur des branches de nacre, d’écaille, de bambou, de bois, d’ivoire et son prix peut atteindre plusieurs milliers d’euros. 
mais on en trouve aussi pour trois fois rien, faits en chine, ou même en espagne, où il fait  partie des accessoires utilisés quotidiennement, par tout le monde.

 chinois en papier et bambou
 
 espagnol en tissu et dentelle

en inde on en trouve en plumes de paon


sous nos lattitudes, l’évantail à son langage : la façon dont on le tient délivre un message : « suivez-moi », « on nous regarde »,  « vous êtes cruel », « je suis marié »… 
c’est joli, non ? mesdames, courez-vite vous acheter un évantail, il donne une contenance, fait parler, intrigue, séduit et surtout... la canicule arrivant, ventile!

jeudi 25 avril 2013

les petites boîtes rondes


depuis 1863 le maquillage bourjois grime les hommes et les femmes. d'abord les acteurs et les actrices de théatre et aujourd'hui les femmes (et les hommes ?) de la rue.

les petites boîtes rondes font partie de la trousse à maquillage de toutes les nanas. bien plus que les mascaras, les crayons ou les petits ustensiles. 

un coup d'oeil dans le miroir intégré, un petit coup de pinceau mousse sec ou légèrement humide et les pigments qu'elles renferment colorent dans des dizaines de teintes mates, irisées ou intenses les paupières de ces dames. 
en version plus grande, les joues s'empourprent, le teint se sublime, l'arc des sourcils capte et renvoie la lumière.
  
la photo représente les petites boîtes rondes qui sont dans ma propre trousse de maquillage en ce moment. et d'aussi loin que je me souvienne, j'en ai toujours utilisé. 

je vous l'assure, bien plus que les diamants, les petites boîtes noires sont les meilleurs amies des femmes ! mais elles, elles ne sont pas éternelles ! 



mercredi 24 avril 2013

fresque murale (4) mais pas seulement




vu du côté de bastille



aime ton voisin !

la cité industrielle, tout près, invite à la promenade. 
petite voie, verdoyante, presque privée, sur laquelle à part le prix du mètre carré, on ne sait pas grand chose, même en cherchant bien (pour vivre heureux peut-être ?)



mardi 23 avril 2013

saint jean de montmartre



saint jean de montmartre est de construction récente (1900) et de style art nouveau, ce qui la relie au grand palais, dont je vous ai déjà parlé. 
le projet, faisant appel au ciment armé, tellement novateur pour l'époque, fut même interrompu pour des vérifications de conformité, l'ensemble étant jugé trop léger pour être solide. 
une fois terminée, l'église en béton et fer, recouverte de briques rouges, fut très critiquée, trop innovante selon les sacro-saints canons de l'art sacré (si je puis dire).








lundi 22 avril 2013

le printemps... il est là !

superbe dimanche pour un pique nique au parc de sceaux...



et ça c'était la semaine dernière au bois de boulogne, 
avec madame mère...



y a pas à dire, amis des pique-niques, la saison est lancée


samedi 20 avril 2013

colette

depuis le temps que j'entends parler de colette, j'ai profité d'un passage dans le quartier pour aller voir par moi-même ce temple du shopping. 
et oui colette n'est pas ma voisine, c'est le premier concept store français. keskesé ? un concept store, c'est un magasin où on trouve de tout, comme un bazar, mais branchouille, hype, the place to be quoi.  

ça commence très fort dans la branchitude dès la porte d'entrée ou le nom de l'enseigne est délibérément présenté à l'envers.




 on trouve des fringues et des articles signés de keith haring, 
très en vogue en ce moment dans la capitale

des livres à regarder et à montrer mais pas tellement à lire : des images, des dessins, des photos essentiellement, très internationaux et de préférence en anglais.

des colliers de bonbons et des livres pop-up avec les monuments de toutes les capitales (on a déjà celui de new york)

des bougies, de l'encens, des appareils photos et des radios

un waterbar babar pour fêter la collection de fringues vendue dans la boutique, avec des ateliers de maquillage pour enfants

un beauty bar (pas babar)

vous êtes baba, hein ? (pas babar, baba !)
 
bref, je résume pour ceux qui n'ont toujours pas compris ce qu'est un concept store : colette c'est tout pareil que le bazar du penjabi au coin de la rue d'alésia mais en vachement plus chic et en vachement plus cher et avec plein de japonais déguisés en clients.

vendredi 19 avril 2013

le badminton n'est pas un sport de plage

que ceux qui pensent encore que le badminton est un sport de plage se lèvent !
et bien vous qui êtes debout, vous êtes des ignares, et voici 10 informations qui vous feront peut-être réaliser votre ignorance : le badminton est un vrai sport de haut niveau !

1/ c’est le sport de raquette le plus rapide du monde, 10 secondes sont suffisantes pour une dizaine d’échanges
2/ c’est une discipline olympique depuis 1992
3/ le volant peut atteindre 421 km/h lors d’un smash
4/ le badminton compte 110 millions de licenciés et c’est le 7ème sport le plus pratiqué du monde
5/ il était joué par les indiens d’amérique il y a 2000 ans et au moyen âge par les anglais
6/ certaines raquettes ne pèsent que 75 grammes
7/ le volant a une tête de liège et une jupe en plumes et pèse 5 grammes,
8/ 16 plumes d’aile gauche d’oie sont nécessaires pour composer la jupe (oui, d'aile gauche d'oie)
8/ c’est un sport d’intérieur exclusivement (à cause du vent)
9/ les meilleurs joueurs sont chinois, indonésien, malais ou coréens, les meilleurs européens danois ou britanniques



10/ et le champion régional haute normandie 2012 a pour prénom frédéric

jeudi 18 avril 2013

nom d'un chien

depuis que polka nous a adoptés, on s'intéresse et on retient davantage le nom des autres chiens qu'on peut croiser ou qui nous entourent de près ou de loin.
ça donne ceci : einstein, iona, primus, sultan, bulle, anoushka, lili, nounouille, roméo, cookie, youki, ethan, mai-li, china, swany, élios, bébé, may, alpha, beta et ben, et j'en oublie sûrement.
 
c'est assez varié, quelques fois surprenant et souvent amusant
en tous cas, une chose est sûre, je n'ai jamais croisé de médor. ce n'est sans doute plus en vogue, comme on le voit, sans doute trop ordinaire ou pas assez humain.
  
moi j'ai choisi polka, je ne sais pas pourquoi, ça m'est venu comme ça et on a tous aimé. ça lui va bien, non ?



mercredi 17 avril 2013

ravalement sans pépettes

comme en france on est devenus pauvres, certains disent même que c'est un état en faillite, il faut bien avoir des idées puisqu'on n'a plus de pépettes.
c'est ainsi que désormais, à la place des bâches cache-misère tendues sur les immeubles en travaux pour les cacher à la vue des passants on trouve des affiches géantes qui vantent telle ou telle marque de luxe. 
ici yves saint laurent paie donc pour le ravalement de l'immeuble de la monnaie de paris et plus bas louis vuitton pour celui de la maison de la légion d'honneur.




bon, pourquoi pas...
espérons quand même que ce genre de marchés n'est pas ouvert à buitoni, nescafé (what else ?) ou pire harpic canard...

mardi 16 avril 2013

bains de chateaudun


à paris les bains publics ont fait leur apparition à la fin du 19ème siècle. ils étaient alors des établissements de luxe réservés à l'élite. 
développés dans la première moitié du 20ème siècle, ils se sont faits instruments d'hygiène publique, et de "socialisme municipal".
jusque dans les années 70 les bains publics faisaient partie du quotidien des parisiens paliant alors l'absence de sanitaires dans les appartements encore fréquente. 
aujourd'hui, contrairement à ce qu'on pourrait penser, les 19 établissements parisiens, gratuits, ne désemplissent pas et accueillent 1 million de visiteurs par an, précaires, migrants de passage ou économes.


celui-ci, du côté de montmartre, a dû être un de ces établissements de luxe, pour riches, où on offrait plus que l'eau courante mais également des massages et des soins. il n'est plus en fonctionnement mais la façade est intacte, avec ses carrelages et son enseigne

lundi 15 avril 2013

gare de l'est


 
tous les lundis matins, à l'heure où blanchit la campagne (comme dirait victor), on se lève à 5h45 pour que compagnon idéal retourne à la mine pousser ses wagonnets, dans le nord est, et pour ce faire il prend son train à la gare de l'est. 
elle s'appelait autrefois la gare de strasbourg et se trouve d'ailleurs au bout du bout du boulevard de strasbourg, qu'elle termine. elle dessert l'est de la france, le luxembourg, la suisse, l'autriche, l'italie, l'allemagne, la russie. et même istanbul par le venise simplon orient express. bon... compagnon idéal s'arrête au luxembourg : ça fait moins rêver mais c'est mieux payé.
 
amateurs de monopoly, la gare de l'est ne fait pas partie des 4 gares de la version parisienne. on se demande bien pourquoi : elle est plutôt belle, pas glauque du tout contrairement à la gare du nord qui est plutôt mal famée et qui elle y figure. un seul mot, boycottez, n'achetez pas !




le fronton de la gare de l'est s'illumine en éventail quand il fait nuit,



elle a été joliment rénovée en 2008 et est inscrite à l'inventaire des monuments historiques :  elle est propre, les magasins sont engageants, y a des pubs et de la lumière partout, un super buffet art déco qui n'a rien à envier au train bleu, dont je vous ai déjà parlé le 17 janvier dernier,



et dans le hall grandes lignes, une grande toile qui représente le départ des poilus en 14 a été peinte et offerte par un peintre américain, albert herter, en souvenir de son fils mort au champ d'honneur en 1918 à chateau thierry. car c'est de là que partaient les soldats mobilisés pour rejoindre le front de l'est pendant les deux guerres mondiales.