jeudi 28 février 2013

les péniches (1)


chais pas vous, mais moi, les reportages des magazines sur la vie à bord des péniches m’ont toujours fait rêver. 
pas des vacances en péniche le long du canal du midi, non, trop plan-plan, mais plutôt se lever tous les matins entourée d'eau, prendre son petit dej ou l'apéro sur une terrasse décorée de géraniums, s’endormir le soir bercée par le clapotis des vagues. bref vivre sur l’eau sans le côté sportif de la navigation et le mal de mer qui va avec, éventuellement lever l’ancre pour déménager si le cœur nous en dit, ou pas. 
ça a un côté absolument romantique avec en plus l'attrait d'être au coeur de la ville. c'est particulièrement vrai à paris : habiter aux pieds de la tour eiffel, c'est pas donné à tout le monde...


ceci dit il en est des péniches comme des appartements (pour les mêmes raisons), y en a des délabrées,

 

 des avec vélos et barbecue, 

 

des avec patio arboré...



des avec carré de verdure et potager


mais beaucoup, en tous les cas à paris, jouissent d'un emplacement de rêve, même si -il ne faut pas se leurrer- les loyers sont comparables à ceux d'un appartement les pieds au sec.

il semble d'ailleurs que le loyer ne soit pas seulement proportionnel à la surface ou au confort de l'embarcation, mais bien à son emplacement. pourtant celui-ci n'est pas éternel, il fait l'objet d'une convention temporaire d'occupation avec les autorités portuaires qui peut-être dénoncée. toutefois la ville a l'obligation de proposer un autre emplacement. 

évidemment, le port de gennevilliers, c'est moins sexy que le port de grenelle...

mercredi 27 février 2013

mauvaise pioche

ces dernières années, on ne peut pas dire que le staff marketing de nike ait eu le nez creux... 
ils ont successivement fait porter leurs valeurs sportives (morale, dépassement de soi, honnêteté, effort etc...) par tiger woods, lance armstrong et oscar pistorius... 

cherchez l'erreur...

mardi 26 février 2013

vert chez vous

une entreprise éco responsable se propose de livrer vos colis dans paris intra muros en passant par la seine. 
vélos et véhicules électriques ou au gaz, vous livrent à domicile, depuis l'entrepôt flottant qui fait des allers-retours sur la seine, au gré de ses 10 escales entre le port de tolbiac (13ème) et le port de grenelle (15ème). ça s'appelle "vert chez vous".
non je ne me suis pas laissée séduire par les sirènes de la pub, mais je trouve l'idée intéressante. quand on voit la circulation dans paris on ne peut que s'intéresser aux solutions alternatives. 
d'un autre côté, un jour ou l'autre, la seine ne sera rien d'autre qu'un deuxième périphérique..


 



lundi 25 février 2013

grenade

hier soir j'ai eu une bonne idée : je me suis acheté une grenade. 
non pas une grenade offensive, une grenade fruit. ben j'ai compris ma douleur quand j'ai ouvert la bête... et j'ai immédiatement regretté notre gentil shiv qui m'en préparait tous les matins quand on était à new delhi (ça, ça m'arrive souvent...). 
en fait ce truc c'est super dur à dégoupiller... euh à couper, les grains sont collés dans des alvéoles imprenables dont on ne vient à bout qu'armée d'un couteau pointu et d'une fourchette, et le jus poisse les doigts en plus de les tacher. 
et bien sûr, en prime, j'ai niqué mon pantalon...



tout ça pour ça


samedi 23 février 2013

privas

rue de la république

privas, la préfecture de l'ardèche est aussi la plus petite préfecture de france. 
quand soeur ainée est venue s'installer là pour suivre l'élu de son coeur, c'était un vrai trou. seul le marché du samedi matin mettait un peu d'animation dans le coin. en particulier je me souviens d'un vendeur de tee shirt fruit of the loom, dont je me demande bien ce qu'il venait faire là...
bon, c'était en 70 et en pleine vague hippie, le terroir attirait les amateurs de "retour à la terre", fromage de chèvre et élevage de moutons, et même soeur aînée s'est lancée à corps perdu dans la fabrication de confitures...
depuis, de l'eau a passé dans l'ouvèze et privas est devenue une très jolie petite ville de 8500 habitants très prisée par les touristes notamment en été, qui prennent l'apéro sur les places ombragées par les platanes, viennent déguster les picodons, la saucisse sèche ou les caillettes
les picodons


les rillettes

les platanes

église saint thomas



mais privas, pour les ptits gourmands c'est surtout la crème de marrons clément faugier, produite là depuis 1882 (c'est écrit sur la boîte) et qui l'a fait connaître dans le monde entier.


vendredi 22 février 2013

voyage au centre de l'institut pasteur


pas une ville en france qui n’ait son avenue, sa rue ou sa place pasteur ou docteur roux (son poulidor personnel). madame mère elle-même habite non loin d’une place roux, et c’est tout près d’une rue pasteur luxembourgeoise que compagnon idéal bossera à compter du 1er mars.

 
 
bref, autant dire que c’est une institution qui a pignon sur rue depuis 1888, rue du docteur roux, dans le 15ème arrondissement de paris comme dans bien des pays étrangers.

l’acte fondateur, vous le connaissez, c’est la découverte du vaccin contre la rage. je vous rappelle l’histoire : le petit joseph se présente au laboratoire de pasteur après avoir été mordu par un chien enragé. pasteur qui a déjà trouvé des vaccins contre le choléra de la poule et contre des maladies qui attaquent le porc n’a pas réellement réussi à mettre au point celui contre la rage mais il a réussi à affaiblir le virus en l’exposant à une moelle contaminée. 


devant l’urgence, cependant, et malgré ses réserves de scientifique, il inocule sa mixture à l’enfant, qui est sauvé. il devient alors  célèbre dans le monde entier et son dispensaire se révèle soudain trop petit.

une souscription est lancée pour construire l’institut pasteur, là même où compagnon idéal travaille depuis 2011 et qu’il quitte à regret aujourd’hui.


je vous passe l’histoire de la pasteurisation qui comme son nom l’indique est due également à pasteur.








à noter, ça je ne vous le passe pas, que les gens qui travaillent à l’institut pasteur s’appellent entre eux des pasteuriens.

un bâtiment flambant neuf

un labo
le passé qui se reflète dans le présent



la serre
mais pasteur c'est pas seulement des vieilles pierres et des souvenirs c'est aujourd'hui une fondation privée qui se consacre à la recherche en biologie, notamment sur les maladies virales et les vaccins, dont 8 chercheurs ont obtenu le prix nobel, qui a la première isolé le virus du SIDA, dans laquelle 500 chercheurs permanents travaillent, effectif complété par 600 chercheurs étrangers qui y passent chaque année, venant de 70 pays différents. enfin, 24 instituts hors de france constituent le réseau pasteur, répartis sur les 5 continents.

quand je vous dis pignon sur rue...




jeudi 21 février 2013

poussins multicolores

dans le même genre que les oeufs suisses, il paraît qu'en thailande on trouve sur les marchés des poussins multicolores. 
quelques clics sur internet m'ont appris que cette tradition était également présente en chine, au laos, en turquie, à koweit, au maroc, bref dans des tas d'endroits. y a qu'en france qu'on se contente de nos banals poussins jaunes...
là-bas, on injecte du colorant directement dans les oeufs et les poussins éclosent en couleur. bien sûr beaucoup meurent dans l'oeuf ou juste après, mais qu'importe, ceux qui restent sont roses, bleus, verts, fluos, à rayures, à pois (non là j'exagère... ou j'anticipe) 

c'est pas "unbelievable" ça ? regardez !



la question qui tue : c'est qui les plus dingues ? ceux qui font, ceux qui vendent ou ceux qui achètent ?

mercredi 20 février 2013

la province à paris


80 pour cent des résidents de paris entre 20 et 30 ans viennent d'ailleurs : un jour, ils sont tous simplement "montés" à paris pour faire des études ou trouver un travail. 
pas besoin de lire des statistiques pour s'en convaincre. il suffit d'observer le paysage urbain le vendredi. parce que tous ces gens venus d'ailleurs, y retournent le vendredi soir et partent donc le matin au travail avec leur valise. on peut faire le même constat le lundi matin, parce qu'ils reviennent dans leur bureau parisien en débarquant du train,  toujours en traînant leur valise ...






mardi 19 février 2013

les oeufs durs suisses

dommage pour ceux d'entre vous qui n'ont pas encore été jeter un oeil sur vismavieensuisse, le blog de béné ex-vismavieeninde... 

mais je suis magnanime et vous propose de cliquer (ou copiez-collez) sur le lien ci-dessous. 
ça vaut son pesant de cacahuètes... je vous le garantis.

http://vismavieensuisse.blogspot.fr/2013/02/les-oeufs-durs-suisses.html

et pour les fainéants rédhibitoires... une photo !


samedi 16 février 2013

le grand rex



le grand rex est une salle de cinéma parisienne, construite en 1932 et toujours en activité, dont la façade, typique de l'art-déco est classée aux monuments historiques. 


c'est la première salle "atmosphérique" d'europe, entendez par là que l'intérieur reproduit un décor de plein air (ici méditerranéen) surplombé d'une voute céleste étoilée, et elle peut accueillir pour des films, des spectacles, ou même du cirque, plus de 2700 spectateurs.



ici ont lieu, outre les projections classiques, des avant-premières, avec des vedettes, 



des spectateurs costumés 

 

et même, chaque noël, une féérie des eaux en première partie de la projection du disney de l'année qu'on a bien envie d'aller voir.


en prime on peut visiter les coulisses du cinéma, spectacle interactif sur l'envers du décor, très bien fait et plutôt sympa, aussi bien pour les petits que pour les grands. 

madame mère, compagnon idéal et moi-même, qui sommes toujours de grands enfants il est vrai, avons beaucoup aimé.




vendredi 15 février 2013

une idée géniale


tara


conséquence de la crue de la seine, tara, bateau d’exploration en escale à paris, et qui devait appareiller ces jours ci, est bloqué. il ne peut franchir les ponts en raison de la hauteur de l'eau…

tara est un bateau qui a appartenu notamment à jean-louis étienne, explorateur français spécialiste des pôles, et qui embarque à chaque expédition 15 personnes, marins, scientifiques, journalistes et artistes, dont la mission est d’étudier et comprendre l’impact qu’ont les changements climatiques et la crise écologique sur nos océans. il a parcouru tous les océans et sa prochaine mission est une circumnavigation de 6 mois dans l’arctique. 

à chacune de ses escales, des expositions, des conférences, des actions pédagogiques destinées aux jeunes sont organisées, pour informer, sensibiliser, alerter tous les publics aussi bien simple citoyens que politiques sur les menaces qui pèsent sur notre environnement.

c’est un peu l’héritier de la mythique calypso du commandant cousteau (l’homme au bonnet rouge), que les moins de… ne peuvent pas connaître et qui a nourri nos désirs d’ailleurs quand on était petits… 


jeudi 14 février 2013

elliott le dragon


la semaine dernière un dragon de komodo a attaqué et mordu deux employés d’un parc naturel à bali. et encore ces deux-là ont eu de la chance, ils s’en sont sortis mais il y a régulièrement des morts.

quand on voit la bestiole on se dit qu’elle n’a pas grand-chose à voir avec la version de walt disney. 

elliott le dragon


c’est un gros lézard carnivore qui nous arrive en direct de la préhistoire, et qui en plus possède des glandes qui font que la morsure peut provoquer un empoisonnement mortel. il est plutôt charognard mais ne déteste pas à l’occasion préparer son repas lui-même, et comme il peut mesurer jusqu’à trois mètres et assommer un cerf d’un coup de queue ou avaler une chèvre entière, squelette et cornes compris, on comprend que là où il est (protégé) il domine l’écosystème dans lequel il vit. 



il y en a 3000 en liberté dans une île classée parc naturel, du côté de l’indonésie.



outre sa sale tronche, le dragon a une autre particularité : les femelles peuvent pondre des œufs viables sans avoir été fécondées par les mâles (ça s’appelle la parthénogénèse). curieux dans ces conditions que le dragon de komodo soit considéré comme menacé.. oui mais… outre les menaces naturelles (homme, maladie etc…) les adultes mangent les petits… alors là, évidemment…

à table !

mercredi 13 février 2013

au secours la seine déborde !


depuis quelques jours la seine est en crue et ce n’est pas fini. 


mesuré à une échelle accotée au pont d’austerlitz, son niveau atteignait 3.87m hier quand le niveau normal est habituellement de 0, et le zouave qui monte la garde près du pont de l’alma a les pieds dans l’eau.

    

conséquence de cette montée, après le tunnel des tuileries dimanche, la voie rapide sur berge dite georges pompidou, a été fermée à la circulation puisqu’inondée, ce qui ajoute à la confusion existante pour les automobilistes puisque l’autre voie est également fermée : on y amènage en effet depuis quelques semaines des jardins flottants, lesquels pour l’instant ne flottent pas du tout et sont même carrément noyés.



mais sus aux cassandre, il semble que la crue observée soit normale en cette saison. rien à voir avec la crue de 1910 ou le niveau de la seine avait atteint 8.70m, toujours sur cette même échelle du pont d’austerlitz, où les quartiers alentours avaient eu les pieds dans l’eau et où le zouave était immergé jusqu’aux épaules….


enfin à mon avis,  c'est quand celle-ci aura les pieds dans l'eau qu' il faudra commencer à s'inquiéter...