jeudi 31 janvier 2013

pour solde de tout compte

le 31 janvier il est temps de faire les comptes et par conséquent son mea culpa question galettes.
on en a mangé plus que de raison, on s'est carrément bourré de frangipane, de pâte feuilletée, on a diversifié avec la pomme, et quelque fois poire chocolat, tout en préférant la classique, on a pesté de voir celui d'à côté tomber sur la fève, on a publiquement regretté les couronnes d'antan, quand il y en avait une dorée pour le roi et une argentée pour la reine qu'il choisissait, on a gardé la fève pour la laver et l'ajouter à celles des années précédentes, tout en trouvant moches les dernières..
mais le pire c'est quand même le nombre...
on a bien dû en manger une dizaine entre les amis, la famille et le bureau. 
faisons les comptes, à partir de la recette de base proposée par marmiton.org :
20 pâtes feuilletées
1 kg de poudre d'amandes
750 g de sucre
10 oeufs
500 g de beurre
je vous passe les quelques gouttes d'extrait d'amande amère et les jaunes d'oeufs pour dorer, à ce niveau ça ne change pas grand chose à l'affaire...
je m'abstiens également de faire le compte des calories, ce serait tragique, même si on les a partagées.
c'est vraiment pas sérieux... vrai, on arrête ! on se reprend ! on se fait une petite détox pour être en forme... en forme pour quoi ?

pour les crêpes... le 2 février !


mercredi 30 janvier 2013

mariage ou pas mariage, that is the question


vous n'êtes pas sans savoir que ça bouge en france en ce moment au sujet du mariage pour tous. les homos veulent avoir le droit de se marier comme les hétéros (qui d'ailleurs ne se marient plus) et une partie de la france s'accroche au mariage old fashion (un monsieur, une dame).
moi je n'ai manifesté ni pour un camp ni pour l'autre. la vérité est que j'ai toujours trouvé cette institution démodée (oui... pourtant je me suis mariée), ça m'étonne donc un peu qu'une partie de la population, parmi la plus avancée du point de vue de l'éducation, des revenus, qui s'est souvent affranchie de la morale bien pensante en affichant courageusement un choix différent, veuille à présent rentrer à toute force dans un moule social suranné.


trouvé sur les marches du train bleu le jour de la manif pour tous

évidemment le problème n'est que la partie visible de l'iceberg. ce mariage "étendu" ouvrirait la voie à d'autres questions plus complexes, qui ébranleraient forcément les fondements la société dans laquelle on vit depuis des siècles et des siècles...


à noter quand même que sur ces questions la france n'est pas particulièrement aux avant postes : certains de ses voisins européens, même parmi les plus cathos, ont depuis longtemps sauté le pas dans ces domaines. certes il est un peu tôt pour tirer des conclusions mais il ne me semble pas que cela ait fait autant de remous que chez nous... et ces pays ont l'air bien davantage mobilisés par la crise et par ces effets que par ces questions qui divisent les français...


mardi 29 janvier 2013

drastique

"je m'accepte telle que je suis tout en faisant très attention : je nage, je fais de la barre au sol, je suis un régime assez drastique, pas de pain, de gras, de sucre, peu de poisson et de viande, et je bois de la tisane".
je vous rassure je ne suis pas tombée sur la tête, je ne suis pas rentrée dans une secte qui prône l'ascèse et je n'ai pas renoncé au sel de la vie... c'est pas moi... j'ai lu ça dans un magazine... ça me sidère qu'on puisse vivre comme ça... 
et on se marre quand  ? en tous cas, pas à table !



lundi 28 janvier 2013

l'amitié (la vraie)

un ami c'est un soutien inconditionnel, quelqu'un qui n'exige rien et qui aime l'autre tel qu'il se propose, un guide vers la confiance, une aide pour s'abandonner, face à qui on peut être totalement vrai, laisser tomber les masques, baisser sa garde et cesser de jouer un rôle.
ce n'est pas de moi (hélas) mais d'alexandre jollien, philosophe, que je ne connais pas, mais dont je partage l'analyse, que je partage avec vous. 
j'ajouterais, parce que mon parcours est spécial... par delà le temps et la distance.



je vous rassure, rien ne justifie particulièrement ce post aujourd'hui, mais c'est important de temps en temps de se remémorer ce qui est important dans la vie. l'amitié en fait partie.

vendredi 25 janvier 2013

les poubelles des beaux quartiers

un couple de mes amis possède un appartement à paris, dans le 15ème, arrondissement branchouille-chic, mais adjacent au 7ème, chic-chic. c'est à dire que l'appartement donne sur une rue dont l'un des trottoirs (le leur) est dans le 15ème et l'autre dans le 7ème. jusque là, rien de bien intéressant, vous me direz. j'y viens...

le récit du ramassage des poubelles du quartier est savoureux.

il y a, à paris, une collecte différenciée des ordures selon leur nature. les ordures ménagères sont ramassées tous les jours, le recyclage 2 fois par semaine et le verre une fois par semaine.

et bien dans la petite rue branchouille-chic-chic de mes amis il y a la même chose pareil, mais multiplié par deux... un côté du trottoir est ramassé par les camions du 15ème et l'autre par les camions du 7ème qui mènent ainsi, dans cette petite rue qui devrait être paisible, un ballet incessant, bruyant et nauséabond, plusieurs fois par jour et tous les jours de la semaine...

elle est pas belle la vie ?




jeudi 24 janvier 2013

thé ou café ?

comme pour le printemps ou les galeries lafayette, on est café ou thé. rarement les deux à la fois, ou alors pas aux mêmes moments. café rapido le matin, debout, au troquet, mais thé dans un fauteuil profond, au coin de la cheminée, pour un moment voluptueux. café serré après le repas mais thé à 5 heures...

les accros au café sont les finlandais et les suédois et ceux au thé les anglais, les turcs et les irlandais. les chinois et les indiens sont les premiers producteurs des petites feuilles mais sont loin derrière en terme de consommation, probablement à cause du prix...

les femmes consomment plus de thé que les hommes qui préfèrent le café, et le meilleur café du monde est le café d'éthiopie, un arabica cultivé là-bas à flanc de colline depuis très très longtemps. 

doux, parfumé, acidulé, corsé, puissant, aromatique, sont des qualificatifs souvent attribués au café ; délicat, parfumé, naturel, pur, léger, frais décrivent plutôt le thé. 

c'est starbucks, l'enseigne américaine qui a popularisé le concept de choix de cru, de torréfaction, de favori de saison. ça existait avant bien sûr mais restait réservé aux amateurs fortunés habitués des beaux quartiers où on trouvait des brûleries. le thé avait depuis longtemps déjà ses enseignes dans lesquelles on trouvait thé de noël, parfumé, fumé, vert, noir, chinois, à la menthe, aux fleurs, au baies etc...

leptitlu est plutôt café. enfin... une infâme mixture de lait avec du café instantané, et encore, juste le matin, mixture que madame mère trouve dégoûtante. pourtant, séduite par les après-midis thé super conviviaux que ses copines de fac s'octroyaient au temps jadis, thés parfumés à toutes sortes de trucs exotiques, leptitlu a maintes fois essayé, mais sans succès. il trouve ça toujours aussi insipide..


what else ?

mardi 22 janvier 2013

la culture c'est comme la confiture (2)

hier je suis allée voir deux films. l'un "violeta", raconte la vie de violeta parra, peintre, poète et chanteuse folk du chili. j'ai bien aimé mais je n'essaie pas de vous le vendre, c'est quand mêmetrès spécial.
ensuite j'ai embrayé sur "holy motors" et celui-là je ne vous le vends pas non plus parce que je suis sortie au bout de 20 minutes, dégoûtée.
franchement je me demande comment on peut avoir du plaisir à filmer la laideur, le sordide, la saleté, dans le cadre évidemment d'une fiction. on me l'avait vendu comme une succession de tablaux oniriques, ben moi je trouve que c'est un cauchemar.
et dire que pour certains critiques c'était le plus beau film du dernier festival de cannes... ben ça donne pas envie de voir le reste...
enfin, c'est mon avis...



lundi 21 janvier 2013

la culture c'est comme la confiture

je viens de finir deux livres, totalement différents.

"le juif errant est arrivé", récit tiré d'articles écrits en 1929 par albert londres, journaliste français bien connu, qui part à la rencontre du peuple juif, pour le connaître, le comprendre et l'expliquer. s'en suit une description passionnante, instructive, sans tabou, par moment effrayante, de la communauté juive d'europe et de palestine. la religion, les pogroms, les ghettos, la naissance du sionisme, l'espoir, l'installation en terre promise, rien n'échappe à albert londres qui raconte ce qu'il voit et ce qu'il entend avec une précision d'entomologiste. et lorsqu'il compare la posture des juifs des ghettos d'europe centrale avec celle des juifs de palestine, beaucoup de choses s'éclairent.
et que ce soit sur les prémices de la shoah ou sur la future instabilité de la palestine, c'est carrément visionnaire. pas sûr qu'un livre comme celui-ci pourrait paraître aujourd'hui : au royaume du politiquement correct, albert londres, sans concession et sans langue de bois, aurait sans doute mal fini.

et puis j'ai cédé à l'appel des prix littéraires... je me suis perdue "dans les forêts de sibérie". sylvain tesson (le bien nommé) s'installe pour 6 mois dans une cabane rustique sur les rives du lac baïkal. ça me fait rêver. j'aurais adoré faire ce genre d'expériences, que j'ai pu "un peu" approcher au canada, notamment pour un séjour de camping au milieu de la forêt, des ours et sans contact avec le monde "civilisé". c'est un souvenir très fort.

mais là, ça donne lieu, en vrac, à une indigestion de pâtes au tabasco, une lecture erratique, des aphorismes fumeux, une énumération des cigares préférés de l'auteur, une rupture amoureuse, le tout noyé dans des litres d'alcool que s'envoie à tour de bras un bobo parisien en vacances de sa vie trépidante d'alcoolo mondain.

extraits choisis : "le bonheur est fugace comme une bouffée de cigare". "moi j'ai 37 ans et je rentre parce qu'il fait -34" ou encore, "à la fin de la matinée, je jette dans la poudreuse une demi-douzaine de bouteilles de vodka kedrovaia. je les retrouverai à la fonte, dans trois mois. les goulots crêveront la couche, annonçant les beaux jours mieux que les perce-neige". 

et je vous fais grâce des élucubrations intellectuello-politiques prétentieuses et des détails sordides.

pourtant, page 36 "je vais enfin savoir si j'ai une vie intérieure" était pas mal. il me semble que c'est ce à quoi doit (ou peut) servir ce genre d'expérience. mais après moult rasades de vodka, de bière et autres schnaps locaux, il y a peu de chances de tirer cela au clair.

enfin, tout ça, c'est mon avis...


dimanche 20 janvier 2013

paris sous la neige

bon... pour noël blanc c'est raté, mais voyons les choses positivement :
- nous aussi on pourrait faire du ski, si on voulait, et même pour aller travailler
- c'est un temps à manger fondue, raclettes et même aligot, sans scrupules : avec un froid pareil, le corps brûle des calories à tire-larigot
- pour les soldes y a moins de monde... seulement ceux qui aiment le risque (mais ce sont aussi les plus déterminés)
- on peut sortir chapka, bonnet péruvien et même la veste en poils de chien, sans risquer le ridicule
- et si on n'a pas envie de mettre le nez dehors, on peut toujours rester sous la couette... zéro complexe de rien foutre par un temps pareil !!!



-



samedi 19 janvier 2013

zorb

si le char à voiles, le ski acrobatique ou même le saut à l'élastique vous semblent trop plan-plan, vous pouvez peut-être essayer le zorb.

c'est néo-zélandais (pas étonnant, ils vivent la tête en bas) et il s'agit de dévaler une pente, herbeuse ou neigeuse enfermé dans une boule de plastique transparente. le zorbonaute peut y être accroché et harnaché ou s'y tenir debout et courir pour accompagner la trajectoire. dans les deux cas ça a l'air de remuer pas mal.

évidemment on peut aussi perdre la boule dans une descente non contrôlée, c'est arrivé récemment en russie... ce sont les risques du métier...qui a dit que c'était plan-plan ?

si ça vous intéresse, voici un lien vers le site "zorb". ça dépote côté vidéo !

http://www.zorb.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=19&Itemid=32




vendredi 18 janvier 2013

vismavieensuisse

petite info en orange juste à gauche de ce post, pour les ptits curieux, ceux qui aiment se marrer, faires des découvertes en tous genres, et aussi... les fans de heidi...
j'ai rencontré béné en inde, on a sympathisé, elle tenait déjà son blog et c'est elle qui m'a donné envie d'en avoir un à moi, depuis elle suit leptitlu et je suis vismavie... c'est tout simple.
j'aime bien sa façon d'écrire, son humour, et découvrir des trucs nouveaux vus de sa lorgnette très spéciale.  l'essayer c'est l'adopter !


jeudi 17 janvier 2013

le train bleu


belle époque et style 1900, dorures et fresques, le train bleu, restaurant et café, est un superbe témoignage de l'architecture qui a caracterisé la période de l'exposition universelle de 1900.

installé dans la gare de lyon, c'est un écrin cossu et grandiose dans lequel parisiens ou voyageurs trouvent une atmosphère et une chaleur bien agréables, que ce soit pour attendre un train ou passer un bon moment.





mardi 15 janvier 2013

la photo du jour (15)




ps : je n'ai rien trouvé sur l'auteur... je suis preneuse d'info... c'est sur le quai d'austerlitz (13ème)

lundi 14 janvier 2013

triste fin pour les sapins de noël


plus de 5 millions de sapins naturels sont vendus chaque année en france, dont la moitié sont des nordmann, plus chers, mais qui ne perdent pas leurs épines.

du coup, les fêtes finies, tout au long du mois de janvier, les rues sont jonchées de sapins encore tous frais. c'est tristoune.







cette année, leptitlu en acheté un en pot (qui a couté un bras) et l'a mis dans la courette de st gilles à la fin des vacances. wait and see au printemps. s"il a survécu, on le replantera.

dimanche 13 janvier 2013

à confesse

bizarre ce mot, c'est la première fois que je l'écris et je le trouve bizarre. enfin bref... je dois me confesser.

"notre père qui êtes aux cieux (ou tout intérimaire)
j'ai péché et j'en demande pardon
j'ai essayé d'être forte dans mes idées
et de respecter mes engagements.
j'ai resisté et me suis raisonnée,
je me suis invectivée puis morigénée,
je ne suis pas allée jusqu'à me flageller
mais j'aurais peut-être dû.
je suis faible et sans volonté
capricieuse et trop gâtée
gourmande et jamais rassasiée
bref j'ai péché et j'en demande pardon
pire que tout je vais peut-être recommencer
pourtant la chair est gaie et j'ai plein de livres à lire.
alors je te demande officiellement de m'aider
le mieux est d'ailleurs peut-être
que je te confie ma carte bleue et mon chéquier.
jusqu'à la fin des soldes mi-fevrier.
amen"



samedi 12 janvier 2013

roulement de tambour


et qu'est ce qu'on fait un vendredi soir après 7 ans de vie commune ???
 
on regarde ensemble dans la même direction, certes
 
mais qu'est ce qu'on regarde ?

ben la ptite lucarne pardi




vendredi 11 janvier 2013

théatre en matinée

tattoo attitude - le voleur se marie - chef ! oui chef ! - when bertrand meets jerome - meurtre et mystère, le trailer - keep delhi green - le prince au bois dormant - vous êtes remercié - (cul)ture générale - polka et la salade de fruits - parveen's bollywood - le conseil de classe - union pour les mauvais perdants - statistiques et grosse chaleur...

tous les matins, depuis plusieurs années (les archives remontent au 25 décembre 2009), au sortir de ma douche, j'ai droit à une saynète inspirée de notre vie quotidienne ou de celle des autres. politique, société, religion, travers des uns et des autres, dysfonctionnements divers et variés, les saynètes durent environ 10 mn, requièrent ou non des accessoires (vêtements, musique, polka) et sont souvent cocasses voire même quelques fois hilarantes.

c'est que compagnon idéal a une imagination débordante. il serait très bon dans une activité d'impro mais il prétend qu'il n'en a pas le temps. c'est dommage. d'un autre côté, une exclu pour ma pomme c'est pas mal non plus.

mercredi 9 janvier 2013

belle roxane

euh, je voulais dire polka, avec sa coupe d'été-en-hiver.



mardi 8 janvier 2013

galette (s)

après les agapes de décembre, les galettes nous guettent au coin du bois en janvier.
en vente dès novembre dans toutes les bonnes boulangeries, les gens raisonnables (comme nous) attendent sagement le dimanche de l'épiphanie pour se jeter dessus.
enfin presque... parce qu'à l'impossible nul n'est tenu...
rien que ces jours ci, donc...
une galette le mercredi
une galette le jeudi
une galette le samedi
une galette le dimanche (épiphanie)
une galette le lundi

vous remarquerez qu'on n'en a pas mangé le vendredi... faut pas déconner ! on va quand même pas faire gras le vendredi... on est rai-son-nable...


lundi 7 janvier 2013

linge sale

d'un voyage en irlande et d'un autre au portugal, leptitlu a ramené un linge de table ravissant et délicat, en lin, avec des jours et des broderies. hélas trois fois hélas, ce linge superbe, resté dans son emballage d'origine et jamais utilisé (ça fait bien 5 ans qu'il y était) en est sorti à noel, jauni par endroit, et par conséquent inutilisable.
comme on est en 2012 et qu'il existe quarante-douze produits tous plus magiques les uns que les autres, je suis donc allée à la droguerie (là ou on vend les drogues) pour dégoter le produit ad hoc. c'est fait.
et bien qu'on soit en 2012 j"ai passé mon dimanche à faire la buandière et à faire la lessive...
c'est pas malheureux, ça ?
misère...


dimanche 6 janvier 2013

2013 année exotique (sic)

après une année relativement statique entre l'inde et paris, 2013 s'annonce un peu plus rock and roll. non qu'on se soit ennuyés à paris depuis le 1er septembre 2011, mais bon... au bout d'un moment, on a des fourmis dans les jambes, et on a envie de bouger (enfin surtout moi)...

un projet de départ au niger ayant lamentablement tourné court -merci à oussama et ses comparses de aqmi,, ansar el eddine et autres joyeux drilles- alors même que compagnon idéal y avait étonnamment  trouvé un bon boulot, la réponse à une candidature déposée en aout est arrivée. c'est donc vers une destination moins exotique (quoique...) que compagnon idéal va partir le 1er mars. oui, vous avez bien lu, c'est lui qui part et moi qui reste, un comble... enfin on a bon espoir que ce soit pour une période limitée, pendant laquelle on fera des allers-retours alternativement, car un poste se libèrera pour moi à l'été.. 2014.

à nous saucisses, bière, culottes de peau (exotique, n'est-il pas ?) 
ah mais c'est vrai je ne vous ai pas dit ou... et bien cette destination de rêve c'est le...

luxembourg 
alias GDL (Grand Duche du Luxembourg)

voici son contrat de travail à l'université du luxembourg... (et oui ! je vous vois venir...au luxembourg il y a une université...)



samedi 5 janvier 2013

"coca et mentos"

on avait tellement entendu parler de la fameuse explosion résultant de l'introduction d'une pastille de mentos dans une bouteille de coca qu'on a voulu essayer. 
craignant la dangereuse ou tout au moins salissante déflagration nous nous sommes déplacés jusqu'à la plage pour minimiser les risques.
compagnon idéal, riche de son doctorat en biologie fut tout naturellement préposé à la manipulation. il sortit de sa besace les différents éléments de l'expérience, plaça la bouteille sur un promontoire en granit sur la plage. 
vu l'affluence on n'eut pas à imposer un cordon de sécurité.
dans un roulement de tambour virtuel il introduisit donc la pastille dans le goulot et, alors qu'on courait tous aux abris.... CHCHCHCH... un tout petit frémissement se fit voir et entendre au lieu du gros BOUM attendu (et espéré).






"coca et mentos" ou comment démonter une légende urbaine...

prochaine expérience, le tang en pluie dans le feu de bois



vendredi 4 janvier 2013

jeudi 3 janvier 2013

marilyn


ce sur TF1 News : N
comme mon homologue américaine, ma blondeur, la régularité de mon grain et la fermeté de ma chair font de moi la préférée des gourmets...
qui suis-je ?




? sap-li-tse'n, euqigart ; erret ed emmop enu
teuquot ruovas bup

mercredi 2 janvier 2013

resolutions 2013

si je reprends les résolutions que j'avais décidé de prendre pour 2012 (post du 30 décembre 2011), ben ça me fait un score plutot satisfaisant de 4 réussites, 3 échecs et 2 neutres... bon d'accord, pas de quoi pavoiser mais pas de quoi rougir non plus, ça fait quand meme plus que la moyenne.

si je détaille, ça donne -et il faut se reporter au post en question- je me suis remise au sport, je ne m'en fais plus pour le ménage, j'ai pris un abonnement chez eva beauté pour mes ongles, et il n'y a plus de fouillis dans la chambre de fils cadet puisqu"il a quitté le nid en septembre dernier.
côté échecs, le régime, ça va ça vient, la procrastination de compagnon idéal me fatigue toujours et j'ai -un peu- acheté de fringues malgré mes résolutions archi fermes.
2 neutres enfin, pour ce qui est du restaurant je prends sur moi mais on y va beaucoup moins (on mange très bien à la maison), et j'arrive difficilement à m'occuper exclusivement de moi (mais j'y travaille)...

bon c'est pas tout ça, mais là on est en 2013... on peut toujours remettre sur le métier l'ouvrage laissé en plan, ça mange pas de pain... mais...un peu d'ambition ça fait pas de mal, et les objectifs ça tient en forme !

en voila trois :

- réussir les 5 UE du master 1 dans lequel je viens de m'inscrire (commencer à travailler...)
- doubler la distance de la course du midi avec ma copine géraldine
- lâcher prise (c'est à la mode) et cesser de tout décider pour tout le monde (ça me reposerait)

pour l'instant  je n'en vois pas d'autre mais c'est déja considérable...

et vous ?

mardi 1 janvier 2013

bonne année 2013

en ce premier jour de 2013, je vous souhaite, du fond du coeur, une belle année. qu'elle vous soit clémente et légère, et pour qu'elle le soit réellement malgré les inévitables vicissitudes de la vie, et que vous sachiez en profiter, voici quelques pistes...

- considérez le verre à moitié plein et oubliez le verre à moitié vide, 
- sachez voir le soleil derrière les nuages,
- regardez droit devant au lieu de derrière vous, 
- ayez des projets, des envies et des rêves, et tentez de les réaliser
- entretenez l'amour, l'amitié et soignez vos parents, si vous avez encore la chance de pouvoir le faire
- faites le vide dans votre tête régulièrement, en faisant du yoga, de la course ou rien du tout
- prenez soin de vous-même, soyez gentil et indulgent avec votre petite personne, en un mot gatez vous
- mangez du chocolat (c'est euphorisant) et buvez un peu de vin rouge tous les jours (un peu, c'est également euphorisant)
- gavez vous de beauté, elle est dans la nature, au musée, au cinéma, dans les livres, dans la musique et abusez-en.
- chantez à tue tête et riez à gorge deployée au moins une fois par semaine.

allez je vous rassure, je n'ai pas récemment rejoint rael et sa clique, ni ne me suis mise à fumer la moquette, mais une fois de temps en temps, se souvenir de ce genre de choses et se les répéter, les faire passer, ca fait du bien.

et puis... comme vous l'avez peut-etre remarqué, je vous offre une nouvelle version duptiludeparlemonde. 
ce blog qui existe depuis le tout début du mois de janvier 2011 attaque donc sa troisieme année. 21 personnes se sont abonnées à la newsletter pour etre averties des nouvelles publications, plus de 41000 connexions ont été enregistrées en deux ans, à partir des 5 continents et d'une quarantaine de pays.
j'ai toujours autant de plaisir à vous raconter des histoires, et je suppose, puisque vous êtes fidèles, que vous avez du plaisir à me lire. continuons donc cette aventure une nouvelle année, et surtout, comme je vous l'ai déjà dit, sentez vous libres de participer.


bonne année 2013