mercredi 22 avril 2015

cékoimême ?


graine vue dans de grands arbres en montagne. différents stades. de la taille d'un petit comcombre. aucune idée de ce que c'est. je croyais que c'étaient des tamarins mais que nenni.
les hypothèses sont ouvertes et google est votre ami...





mardi 21 avril 2015

50 nuances de vert et un peu de gris

 






de toutes petites parcelles de thé, de maïs, de haricots, de pommes de terre, des bananiers, des eucalyptus et les montagnes au fond.

c'est joli, non ?

lundi 20 avril 2015

grenadilles


pomme-liane, maracuja, ou encore grenadia, vous l'avez reconnu c'est le fruit de la passion, cher à frankie.

il pousse sur des terrains très pentus, nombreux au burundi, et pour que l'eau puisse abreuver la plante on creuse des tranchées tout autour pour recueillir et conserver la pluie.


la fleur est très belle, vous en avez déjà vu


et voici le fruit

des étapes intermédiaires


 

comme c'est une liane, forcément, elle s'accroche. elle le fait en lançant des petites vrilles végétales, que je trouve très délicates

quand ils sont mûrs ils sont pourpres et un peu frippés et à l'intérieur y a plein de pépins enrobés d'une chair un peu gélatineuse, c'est pourquoi on en fait plutôt des jus. 

je garde un merveilleux souvenirs des jus dégustés à profusion aux seychelles.

 (photo d'internet)


dimanche 19 avril 2015

le jour du seigneur

les burundais sont à 90 pour cent chrétiens, catholiques ou protestants et très pratiquants. il n'est pas rare qu'ils aillent à l'église plusieurs fois par semaine, et très fréquent qu'ils y aillent le samedi et le dimanche. le tout hors fêtes religieuses. pour celles-ci c'est le jour du seigneur tous les jours.


c'est aussi l'occasion de se rencontrer, de parler, de se retrouver, de se rassembler. 
bref l'église c'est the place to be.


et dès potron minet le dimanche matin on s'y rend, endimanché, chacun son style, mais tout beau tout propre. les hommes sont souvent en costume, les dames en habit européen ou en pagne, avec bbé dans le dos. sac à main, panier ou sac en plastique

cette église là est le lieu de prière d'une congrégation vouée au culte de sainte thérèse de lisieux.

ben oui, quoi, et pourquoi pas ?

lundi 13 avril 2015

casuarina equisetifolia

c'est le nom savant du filao, ce conifère qu'on trouve en afrique et dans bien d'autres régions du monde.
il est associé à un de mes premiers souvenirs africains.
en 1972 nous étions nouveaux venus en côte d'ivoire avec mes parents (j'étais alors collégienne) quand au moment de noël, ne résistant pas à un petit coup de nostalgie (nos derniers hivers canadiens étaient encore dans notre mémoire) il nous a absolument fallu notre sapin de noël. c'est donc un filao que mon père a acheté, ce qui se vendait à abidjan en guise de sapin de noël.



madame mère a encore dans un album photo, une photo de nous trois, un peu paumés,  devant le filao décoré de boules de noël.

dimanche 12 avril 2015

fougères


encore un cycle végétal. vous le savez j'aime beaucoup observer les plantes naître, vivre et mourir. 
ici ce sont des fougères arborescentes.

depuis le bourgeon qui émerge au creux d'une branchette

encore tout emberlificoté

plusieurs sur la même terminaison

et ça donne ça

encore ça

et puis ça


elle est pas belle la vie ?

samedi 11 avril 2015

un peu de thé ?


petite balade à 35 km de bujumbura, pour voir, entre autres choses, 600 hectares de théiers


pour ceux qui pensent que le thé pousse dans des sachets. et bien non ! c'est un arbuste dont on cueille à la main les trois dernières feuilles du sommet. plusieurs fois par an. 
et tous les 4 ans on coupe les arbustes jusqu'au sol.

c'est très beau à voir, du vert à perte de vue, organisé en tapis 
séparés par des couloirs  par lesquels on chemine
 
 le burundi est un pays de collines. on le voit bien là.

 dans le fond de la vallée, des eucalyptus ou des palmiers



il y a pas mal de nuages. on est à 1000 mètres et les nuages s'accrochent aux collines. 
il fait frais aussi. 15 degrés de moins qu'à buja.

du coup on trouve même des hortensias dans le coin  !

vendredi 10 avril 2015

palper - rouler

aujourd'hui j'ai eu une pensée émue pour kamlesh qui me massait à delhi. technique douce, mains chaudes, il m'arrivait presque à chaque fois de m'endormir sous ses mains

ici place à marie-thérèse, robuste kiné de formation, qui n'est pas là pour rigoler.  elle a décidé de me délester de mes petits capitons et elle a sorti le grand jeu : le palper-rouler, ou pincer-rouler. la technique consiste à pétrir la peau de façon à décoller la graisse pour activer la lipolyse. ça a l'air scientifique comme ça mais c'est plutôt rustique et surtout ça fait un mal de chien. elle termine la séance d'ailleurs par une série de claques sonores sur les cuisses, le ventre, etc et j'ai bien cru que polka allait montrer les crocs... bon enfin, elle a fini par comprendre que j'aimais ça !


enfin je balise parce que la marie-thérèse, elle m'a dit que la semaine prochaine elle s'y mettrait vraiment... ça va douiller !

mercredi 8 avril 2015

araucaria


beaucoup d'arbres exotiques sont présents en europe mais c'est pas la taille qu'ils diffèrent. par exemple il y avait beaucoup d'araucarias au luxembourg, et ils étaient assez grands mais ceux qu'on voit ici n'ont rien à voir...
l'araucaria vient de la cordillère des andes. c'est même l'arbre national du chili. il peut dépasser mille ans en durée de vie

gros plan sur un specimen rencontré en montagne ce we.
les feuilles font comme des serpents et sont hérissées d'épines.


avec son fruit femelle, une grosse boule de pétanque pleine de piquants qui peuvent aller jusqu'à la taille d'un melon. il peut aussi porter des fruits mâles, allongés. ce n'était pas le cas de celui-là

celui-là mesurait une vingtaines de mètres

mardi 7 avril 2015

un dimanche sur le lac

le "plus" du burundi, de l'avis des habitués de la région des grands lacs, c'est le lac justement. le tanganyika.
je vous l'ai déjà montré à plusieurs reprises.
et c'est vrai que, que l'on descende dans le sud vers le blue bay ou que l'on ait la chance de naviguer dessus c'est une vraie bouffée d'oxygène. presque la mer par moment.

ici l'ancien club nautique qui a connu des jours meilleurs 
mais qui continue à abriter quelques bateaux

cap au nord vers le congo

village de pêcheurs

quelques maisons ou hôtels ont les pieds dans l'eau

ça trace...


et pour finir quelques rencontres


retour vers bujumbura


vendredi 3 avril 2015

tous au bain

vus au détour d'une rivière, une famille d'hippopotames prête pour le bain.


 coup d'oeil d'un côté

de l'autre


 et hop !

 et c'est la même chose de l'autre côté de la rivière

elle est pas belle la vie ?