mardi 24 avril 2012

solidarnosc


"en ces lieux dès le 13 décembre 1980, polonais et français protestèrent massivement et fraternellement contre l'instauration de l'état d'urgence et la répression en pologne, témoignant leur soutien à la liberté et à l'indépendance. souvenons-nous."




plusieurs fois par semaine, toute l'année, lorsque je sors du travail, je vois des gens qui disposent des lumignons et des bouquets de fleurs au sol, sur le coté de l'esplanade des invalides. initialement je pensais qu'il s'agissait d'illuminés comme il y en a pas mal. et puis j'ai fini par m'y arreter, j'ai lu et j'ai compris.

dimanche 22 avril 2012

la photo du vendredi (5)


encore une photo de nu, et encore une femme. c'est emmanuelle béart qui avait fait la couverture du magazine elle en 2003.
le soleil, l'eau, et un corps à cent lieues de ceux des mannequins habituels, tout en rondeur, en courbes pleines... une véritable allégorie de la volupté.



les élections en france (2)

faut quand même que je vous dise que aujourd'hui, en france, 45 millions de francais vont se rendre dans les bureaux de vote pour élire celui (ou celle) qui va présider aux destinées de notre pays pendant 5 ans.

ceci cloturera la première manche d'une campagne qui a vu voler les noms d'oiseaux, atterrir les boules puantes, prendre les places d'assaut, ressortir les cadavres des placards, à défaut de bouger les lignes ou de trouver des idées géniales pour sortir de la crise. il faut bien le reconnaitre, dans l'ensemble c'était plutot bas de plafond.

bref, et quoi qu"il en soit, ce matin nous avons fait notre devoir des potron- minet parce que quand même, nous avons différé notre départ en vacances pour prendre part au scrutin. fils ainé vote à bruxelles, et fils cadet qui est en espagne m'a donné procuration pour sa première participation (si c'est pas malheureux)...

donc ce soir, résultat des courses, dans l'ordre, dans le désordre, toque rouge, casaque verte, ce sera l'arrivée du tiercé, dès 20 heures dans la petite lucarne, plateau télé de rigueur.




jeudi 19 avril 2012

il pleut



à ceux qui pensent que je photoshope mes photos pour y caser un ciel imperturbablement bleu, il faut bien que je montre aussi des photos de pluie…

ce n’est pourtant pas si fréquent. depuis que je circule à vélo dans paris j’ai dû mettre 4 ou 5 fois ma cape de pluie. et c’est tant mieux parce que ce n’est pas très agréable. avec la capuche sur la tête, on ne voit pas grand chose et surtout pas sur les côtés… un peu comme des œillères. alors jeter un œil derrière pour changer de voie, c’est mission impossible, et même dangereux !



avenue de la motte-piquet
  
 
coin tour-maubourg-motte piquet


près des invalides

spectacle de nuit aux invalides, sous la pluie



































mardi 17 avril 2012

lunch


aujourd'hui comme tous les jours de travail j'ai emmené mon petit lunch au bureau : avocat, oeuf dur, pain aux noix et yaourt.
et quand j'ai cassé mon oeuf dur d'un coup sec sur mon bureau j'ai réalisé que je m'étais trompée d'oeuf dans le frigo : j'en ai foutu partout, il était cru...
vie de merde.


 

dimanche 15 avril 2012

fanatique


ça y est la belle saison est là (enfin presque) et avec elle c'est le retour des pique-niques en forêt.

aujourd'hui il faisait frais mais par moments le soleil nous a fait le plaisir de réussir sa percée ! c'était super ! et de toutes façons en commencant par un petit punch antillais, ça ne pouvait que se réchauffer...

gageons qu'il y en aura d'autres ! (des punches et des pique-niques)

photos :

pas de pique-nique sans pringles !


la forêt de st germain en vert printemps

campanules ?

samedi 14 avril 2012

le musée des arts premiers


officiellement musée du quai branly, est le bébé de jacques chirac, président de la république de 1995 à 2007. il rassemble des collections de civilisations lointaines : polynésienne, aborigène ou encore africaine.

je n'aime pas beaucoup ce qu'il donne à voir, je trouve certaines collections carrément effrayantes (par exemple les masques de papouasie, cauchemardesques), en revanche les bâtisses, la façon dont les oeuvres sont présentées et mises en scènes, le jardin, sont extraordinaires et valent à eux seuls le détour. dessiné par jean nouvel, l'ensemble attire 125 000 visiteurs par mois.

visite des lieux :

deux parmi les 5 batiments qui le composent

deux autres

l'expo du moment "les maitres du désordre"


la rivière de mots qui serpente sous nos pieds sur
la rampe d'accès aux collections : elle intrigue beaucoup les enfants

les allées délimitées par des murets en béton brut


la tour eiffel au travers d'une fenêtre


ailerons mobiles avec le vent


les jardins : des graminées, des bambous,
des arbres fruitiers


la façade végétale

l'expo du moment, "les maitres du désordre" s’intéresse aux figures du désordre, et aux techniciens, chamanes et autres intercesseurs chargés des négociations avec les forces du chaos... c'est la brochure qui le dit. à voir, notamment si on n'a pas peur de se faire peur...

vendredi 13 avril 2012

pâques a meaux


un petit we au vert, avec un grand jardin, rien de tel pour organiser une belle chasse aux œufs.
mais cette année, une fois n’est pas coutume ce sont les enfants qui ont caché les œufs et les adultes qui les ont cherchés.
49 cachés, 47 trouvés. polka aurait-elle été plus rapide que les chercheurs à deux reprises ? les enfants auraient-ils mangé les œufs qu’ils étaient censés cacher ? compagnon idéal les aurait-t-il mangés après avoir annoncé leur nombre ? le mystère reste entier…
heureusement que ce ne sont pas les chiffres du scrutin présidentiel… il faudrait tout recommencer !


partie de bad


arbre à oeufs


cerisier en fleurs


49 oeufs ou presque


une fleur aux cheveux


polka et les tulipes


relax max


au vert, vraiment !


au vert mais aussi au frais

jeudi 12 avril 2012

je sens une vague


en ce moment de campagne électorale tout le monde « sent une vague ». c'est une variante de 2007 où  « on sentait un vent se lever »
l’un, surnommé le capitaine de pédalo, sent une vague qui va balayer l’arrogance, la suffisance et l’outrance de l’autre.
l’autre sent une vague qui va le re-porter au pouvoir, mais ses détracteurs le préviennent qu’il risque de la prendre en pleine face.

en ce centenaire du titanic… ça me rappelle une chanson . il était un petit navire, il était un petit navire….

 

mardi 10 avril 2012

dimanche 8 avril 2012

joyeuses pâques



voici venu le temps de pâques.
chez les cathos cette année c’est le 8 avril, chez les juifs c’est le 7, et chez les orthodoxes c’est le 15.
donc, une fois de plus, personne n’est d’accord, même sur la date, et d’ailleurs cette fête ne célébre pas non plus exactement les mêmes évènements. chez les chrétiens et les orthodoxes elle commémore à la fois la sortie d'égypte, la crucifixion du christ et son repos au tombeau durant trois jours, et sa résurrection. chez les juifs on célèbre juste la sortie d’égypte.en direction de la terre promise.
ce sur quoi tout le monde est d’accord cependant c’est le symbole des œufs… teints ou peints en europe de l’est, et en chocolat partout ailleurs. on les décore, on en décore la maison et on les offre, puis on les mange.


j'en ai de très beaux comme ça qui viennent de roumanie
 
mais là où on diverge c’est sur ceux qui les apportent (les pondent ?) : chez nous ce sont les poules (classique), et les cloches, parties pour rome le jeudi d’avant et qui reviennent le dimanche (ah ?) et dans le monde anglo-saxon ce sont les lapins qui les apportent (plus étrange encore).
enfin, chez nos amis américains, mais aussi en grande-bretagne ou même …en inde on fête pâques le vendredi saint, quand chez nous c’est le lundi de pâques qui compte.
l’autre point sur lequel tout le monde est d’accord, c’est que c’est l’occasion de se mettre à table, de bonne humeur et en famille, devant le traditionnel gigot agneau pascal...
enfin ceux qui ne font pas la gueule parce qu’ils ont trouvé moins d’œufs que les autres dans le jardin.
ça me rappelle une anecdote. fils cadet devait avoir 7 ans alors que fils ainé en avait 14 quand il a décrété d’un ton sans réplique que désormais il ne participerait plus à la chasse aux œufs que j’organisais chaque année, parce qu’il en trouvait systématiquement moins que son aîné.


   joyeuses pâques

samedi 7 avril 2012

la photo du vendredi (4)






cette photo publiée aux états-unis en 1991 a été suivie de bien d'autres du même genre, mais c'était la première, publiée par un magazine à grand tirage, à montrer une femme enceinte nue, sous l'angle artistique, et je l'avais trouvée incroyable.

d'une part demi moore, ici photographiée, était très belle, mais, jusqu'alors, le corps de la femme enceinte n'avais jamais été considéré, hors la sphère privée bien sûr, comme montrable, potentiellement admirable voire même désirable. 

photographiée par une femme, annie lebowitz, demi moore avait alors fait scandale. pourtant cette photo est pudique et pas du tout vulgaire.

depuis, beaucoup d'actrices ont posé nues et enceintes mais aucune autre photo n'a égalé celle-ci en fraîcheur et en naturel.








vendredi 6 avril 2012

rb vs the voices



leptitlu n’a pas de télé comme on le sait. mais ça ne l’empêche pas de se tenir au courant et, quand une télé lui tombe sous la main, d’en faire une cure.

ainsi lors de notre séjour dans les vosqes a t-on pu regarder « the voices », émission phare du moment qui rassemble chaque soir des millions de téléspectateurs.
pas mal faite d’ailleurs, des « coaches », 4 vedettes connues choisissent à l’aveugle des chanteurs candidats, qui s’affrontent ensuite entre eux, pour, au final n’en garder qu’un seul.
ce sont de bons chanteurs, souvent déjà du métier, belles voix et talent certain, mais qui n’ont pas eu  jusque là l’opportunité de se faire connaître en solo. par ailleurs, l’esprit, contrairement à celui qui règne dans d’autres émissions du même genre, est bon enfant.
à la fin de l’émission, même les perdants auront eu l’occasion de chanter devant des millions de spectateurs parmi lesquels, peut-être, on le leur souhaite, des pros qui les auront repérés.

hier soir, compagnon idéal et moi avons assisté au premier concert sur une scène parisienne d’une actrice relativement connue (notamment parce que son mari est un ex-footballer célèbre), interprétant les chansons de son premier album.
je n’avais rien lu de particulier à son sujet mais j’avais envie de la découvrir.

et bien, à la place des talents de the voices, ce fut un déluge de décibels (plus de 100 selon les écrans des ingéneurs du son juste devant nous), une voie assez puissante mais aucune notion de ce qu’est le chant, des paroles inaudibles, une occupation de l’espace approximative, des mots d’introduction pathétiques et, en prime, le massacre d’une chanson magnifique de brel, débitée à la tronçonneuse.

pour paraphraser une critique de beigbeder sur un livre récemment écrit par un acteur… la musique ça ne s’improvise pas et c’est tout sauf un hobby.





jeudi 5 avril 2012

dois-je vous appeler mademoiselle ?


question posée avec l’œil qui frise et dont la réponse vaut invite ou repoussoir…

c’est un des aspects mis en avant pour préconiser la suppression du mot.

mention considérée comme indiscrète, pour les jeunes, vexatoire, pour les moins jeunes, elle est déjà bannie d’un certain nombre d’administrations étrangères, parmi les plus avancées ou les moins machistes. (notamment le québec).

pour ma part, je trouve que ça va dans le sens d’un lissage, d’un affadissement… du politiquement correct et, du coup, vous le savez, j’aime pas tellement.

mais bon faudrait savoir ce qu’en pensent celles qui, avant la réforme, cochaient la case « mademoiselle ».

quant au conséquences… est ce que supprimer la case mademoiselle supprimera l’œil qui frise, l’indiscrétion ou la vexation, à l’instar de la suppression du mot race de la constitution supprimerait le racisme ?
ben dans ce cas, moi je préconise la suppression du mot bêtise.




mardi 3 avril 2012

le petit jésus en culotte de velours


non... contrairement aux apparences je ne vais pas vous parler de nos charmants chérubins… ni même catéchiser, ce que mes connaissances dans ce domaine ne me permettraient pas.
non je vais vous parler de pinard.
dorénavant, lorsque vous boirez un verre de bon vin, ne dites plus qu’il fleure bon les fruits rouges ou les épices. qu’il est aimable ou charpenté, rond en bouche ou puissant.
trop banal et galvaudé par les œnologues du dimanche.

faites juste claquer votre langue d’un air satisfait, les yeux mi-clos, et sortez d’un ton docte, en joignant le pouce et l’index, du geste illustrant l’approbation : « le petit jésus en culotte de velours ».
effet garanti.
petit détail, ça ne marche que pour le vin.
 


 santé !


dimanche 1 avril 2012

ckoi ?






non, je vous rassure, rien de gore. seulement ma confiture préférée, la gelée de groseille bonne maman. apétissant, n'est-il pas ?