jeudi 28 février 2013

les péniches (1)


chais pas vous, mais moi, les reportages des magazines sur la vie à bord des péniches m’ont toujours fait rêver. 
pas des vacances en péniche le long du canal du midi, non, trop plan-plan, mais plutôt se lever tous les matins entourée d'eau, prendre son petit dej ou l'apéro sur une terrasse décorée de géraniums, s’endormir le soir bercée par le clapotis des vagues. bref vivre sur l’eau sans le côté sportif de la navigation et le mal de mer qui va avec, éventuellement lever l’ancre pour déménager si le cœur nous en dit, ou pas. 
ça a un côté absolument romantique avec en plus l'attrait d'être au coeur de la ville. c'est particulièrement vrai à paris : habiter aux pieds de la tour eiffel, c'est pas donné à tout le monde...


ceci dit il en est des péniches comme des appartements (pour les mêmes raisons), y en a des délabrées,

 

 des avec vélos et barbecue, 

 

des avec patio arboré...



des avec carré de verdure et potager


mais beaucoup, en tous les cas à paris, jouissent d'un emplacement de rêve, même si -il ne faut pas se leurrer- les loyers sont comparables à ceux d'un appartement les pieds au sec.

il semble d'ailleurs que le loyer ne soit pas seulement proportionnel à la surface ou au confort de l'embarcation, mais bien à son emplacement. pourtant celui-ci n'est pas éternel, il fait l'objet d'une convention temporaire d'occupation avec les autorités portuaires qui peut-être dénoncée. toutefois la ville a l'obligation de proposer un autre emplacement. 

évidemment, le port de gennevilliers, c'est moins sexy que le port de grenelle...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire