mardi 4 décembre 2012

cyrano de bergerac

dimanche soir compagnon idéal et moi avons assisté à une énième représentation de cette pièce chère à compagnon idéal. 
forcément originale parce qu'il est difficile de faire mieux qu'à la comédie française et mieux que michel vuillermoz. chant choral et chant lyrique, musique folklorique, tango ou jazz, danse, scènes au milieu des spectateurs, décors originaux mis en place sous l'oeil du spectateur dans un silence parfait. l'ensemble était plutôt enlevé.
le tout dans les magnifiques bâtisses de la cartoucherie de vincennes.
un moment agréable finalement, même si encore une fois, pour moi, et jusqu'ici, la référence absolue reste la comédie française.

chez ragueneau

le carrosse du siège d'arras

1 commentaire:

  1. Cette pièce, cette œuvre qui confine au parfait
    Elle fait de la grâce avec rien, elle fait
    Tenir tout le divin dans un geste quelconque,
    Et tu ne saurais pas, Vénus, monter en conque,
    Ni toi, Diane, marcher dans les grands bois fleuris,
    Comme elle se joue sur toutes les scènes de Paris !...

    RépondreSupprimer