dimanche 4 août 2013

à tout seigneur tout honneur

ou plutôt aux vieilles dames les honneurs. je ne vous en ai pas encore parlé car je la gardais pour la fin.

née en 1889, flambeau de l'ère industrielle, tour à tour mise en lumière ou scintillante, toisant la ville de son projecteur laser, en habit unicolore, multicolore ou arc-en-ciel, régulièrement saluée par des feux d'artifice, affichant un poids de 7300 tonnes mais une ligne élancée de 300 mètres, imposant 1665 marches à l'intrépide qui dédaignerait l'ascenseur, c'est le 2ème monument payant visité au monde (ou le premier selon les sources). vous pouvez voir ici le nombre de visiteurs en temps réel. 

 la voilà

pour les fainéants, c'est plus de 250 millions de visiteurs qui sont venus la voir, et, selon les époques, l'ont prise en photo ou se sont fait prendre en photo en la soutenant par le socle, ont acheté des porte-clés tour eiffel ou des miniatures made in china vendues par des africains, ont fait un tour de manège, ont mangé de la barbe à papa, se sont fait piquer leur porte-feuilles par des roms pétitionnaires, le tout dans une foule compacte, en groupe ou pas, les mioches qui pleurent (pour la barbe-à-papa) et la pluie, parfois (on est à paris). 

 les dessous de l'affaire

élancée malgré son poids


  scintillante (5 mn à chaque heure) et avec laser


juste illuminée (le reste du temps)


dominant les toits de paris

ou les berges de seine

la tour, ça se mérite. il faut faire la queue stoiquement (ou pas) pendant des heures. et d'ailleurs çà a un prix, pas donné du tout (entre 5 et 14 euros, selon qu'on monte haut ou pas haut, à pied ou avec l'ascenseur). malgré tout ça, elle est incontournable !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire