dimanche 15 septembre 2013

blue jasmine

récemment je suis allée voir blue jasmine, le dernier film de woody allen.

inconditionnelle du woody allen époque annie hall, intérieurs ou manhattan, j'ai de moins en moins aimé ses films jusqu'à même ne plus me déplacer à l'annonce de son film annuel... le dernier que j'ai vu était midnight in paris, mais j'étais dans un avion, et bof... mais là, un sursaut d'idolâtrie m'a poussée à aller voir blue jasmine. et j'ai été enchantée. plus ou moins inspiré de l'affaire madoff vu du côté de l'épouse (ça c'est moi qui le dis), certains critiques trouvent que c'est plutôt une nouvelle version d'un tramway nommé désir...

bref cate blanchett joue ce rôle tout en finesse, en sensibilité. c'est drôle et triste à la fois. elle fait rire quand elle prend ses grands airs snobinards complètement déplacés et elle est émouvante quand elle se révèle une petite chose fragile qui a perdu tout ce qui faisait sa vie et jusqu'à sa raison. les seconds rôles sont très bons aussi, sa soeur et son ex-mari, un vrai plouc, mais touchant, les amis de sa soeur, latinos au sang chaud qui font du gringue à la dame qui les toise de sa grandeur.


bref j'ai passé un bon moment. 
rien ne dépasse annie hall évidemment mais... quand on a fait ça, peut-on faire mieux ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire