vendredi 2 septembre 2011

métro, boulot, vélo


leptitlu n’est pas fait pour les souterrains, il n’est pas une taupe, il n’est pas underground. il aime le soleil, le vent, les nuages, la pluie ; il n’aime pas devoir emprunter des escalators du bon côté ou qu’on le bouscule pour gagner trois secondes. il n’aime pas rester debout serré comme une sardine dans les odeurs de transpiration ou accroché à un poteau plein de traces de mains moites et pire encore.
il n’aime donc pas le métro et cherche donc toutes les possibilités d’éviter de le prendre. il y en a plusieurs :

- les pieds avec les godasses appropriées

 
- la trotinette

 
- les rollers

 
- la voiture

leptitlu n’a plus l’âge d’utiliser les rollers et serait ridicule en trotinette, en revanche il peut marcher, mais il y a environ une heure de marche entre le clapier et le burlingue. ca fait beaucoup ! et il n’y a rien pour stationner la voiture alentour (leptiltlu n’est pas ministre).

mais il peut… pédaler ! et par chance il y a des stations de vélib et des pistes cyclables partout.


 

c’est donc parti pour le vélo, au moins pour le soir parce que dans l’autre sens c’est plus risqué ! (et s’il n’y en a pas à 8 heures ?)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire