jeudi 29 mars 2012

un thé à la mosquée


aujourd’hui j’ai eu l’occasion de prendre le thé à la menthe avec le recteur de la mosquée de paris.  

sagesse et philosophie,  simplicité et chaleur. son mot d’au revoir, « va et que dieu te bénisse » , est juste précédé de « l’encre des savants vaut mieux que le sang des martyrs » emprunté au prophète. impressionnant.

zellige du maroc


thé sucré, reservi aussitôt le verre vidé et reposé,
et visite guidée, qui m’a rappelé la douceur de vivre de mes deux années passées au maroc.


restaurant et hammam

pour la petite histoire, la mosquée de paris, de style hispano-mauresque possède le plus grand minaret de france (silencieux toutefois) et a été construite entre 1922 et 1926 pour rendre hommage aux musulmans ayant servi la france à la grande guerre.


les jardins

le recteur, traditionnellement algérien, ce qui ne plait pas à tout le monde, est chargé de protéger et défendre les musulmans de france et de tisser des liens durables de solidarité, de tolérance et de fraternité avec toutes les religions. il prône un islam intégré, ce qui ne fait pas l’unanimité non plus.


le patio

bref la douceur des jardins est la bienvenue dans un univers pas
toujours serein…

minaret sur le ciel bleu : c'est beau comme la bas !

1 commentaire:

  1. Comment arrive-t-on à être reçu par le recteur de la Mosquée de Paris lui-même ? De cette fameuse mosquée, je n'en ai connu, il y a bien longtemps de cela, que le hammam que je fréquentais avec grand plaisir pour me décrasser et me prélasser, ainsi que son salon de thé.

    RépondreSupprimer