jeudi 27 octobre 2011

foi de breton


entendu hier à l'assemblée nationale, de la bouche d'un député breton relatant une conversation telephonique entre lui-même et le president (oui le president himself), au sujet d'un vote peu apprecie en haut lieu :
- monsieur le president, mon ame et mon coeur appartiennent à dieu, mon corps et mes biens appartiennent au roi et ma conscience n'appartient qu'a moi.
réponse du president, irrite, juste avant de lui raccrocher au nez :
- tetu de breton !






1 commentaire:

  1. Belle réplique qui fleure bon son XVIIIe (siècle) ou son XVIe (Arrondissement)mais qui ne surpassera jamais celle d'Arletty emprisonnée à la Libération en raison des tendresses qu'elle avait eues pour un officier allemand :
    "Mon coeur est français, mais mon cul, lui, est international".

    RépondreSupprimer