samedi 29 septembre 2012

eva beauté


comme beaucoup de mes petites camarades, j'aime à fréquenter les officines où l'on prend soin de mes précieux ongles. après l'inde, il faut bien le dire, la relève est difficile à assurer. dans ce pays où la main d'oeuvre est très bon marché, ce genre de service est tout à fait abordable, et il est très fréquent d'aller une fois par semaine dans des instituts qui proposent massages du cuir chevelu, manucure ou pédicure. je vous ai décrit ces séances plus d'une fois, et le plaisir que j'en retirais.

en france, c'est un peu différent, la main d'oeuvre, chez nous, est très chère et il faut vraiment gagner beaucoup d'argent pour pouvoir s'offrir cela aussi fréquemment.

cependant, depuis quelques années, et ce au grand dam des autochtones, les asiatiques ont investi le créneau. probablement avec l'aide de  leur communauté (comme pour les bureaux de tabac) ils rachètent les salons ayant pignon sur rue et se spécialisent dans les soins des ongles. certains font aussi les soins esthétiques mais le plus souvent ils se cantonnent aux manucures et pédicures, normales, french ou fancy, et pratiquent des prix beaucoup plus bas que leurs collègues non asiatiques. et je dois dire que ces dames, chinoises ou vietnamiennes, y montrent beaucoup de talent. elles ont à la fois la douceur et le savoir faire qui rendent le moment sinon inoubliable en tous cas très agréable. et les prix pratiqués font qu'on y revient.

je fréquente pour ma part "eva beaute". à noter qu'aucun de ces salons ne s'annonce ouvertement asiatique en devanture, et n'était le petit autel familial dans un coin de la vitrine ou du salon (et le visage des officiantes), on n'en saurait rien. un point semble récurrent cependant, ce ne sont que des femmes qui y travaillent, souvent 7 jours sur 7, et les hommes, souvent présents dans le salon, sont commis au soin des enfants ou à la cuisine.

et pourquoi pas ?







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire