jeudi 3 mars 2016

le fusil de tchekhov



"si dans le premier acte vous indiquez qu'un fusil est accroché au mur, alors il doit absolument être utilisé quelque part dans le deuxième ou le troisième acte. Si personne n'est destiné à s'en servir, il n'a aucune raison d'être placé là." signé : anton tchekhov



on appelle également ce procédé narratif la loi de conservation des détails. ça me rappelle la chute de seven  ce thriller haletant dans lequel au tout début on signale incidemment  que l’épouse de l’inspecteur est enceinte. aussi quand la fin est venue j’ai été déçue. dans la boîte à chaussures il y avait la tête de l’épouse. si tchekhov avait écrit le scenario, il y aurait eu quoi dans cette boîte ?


j'attends vos réponses !

1 commentaire:

  1. Compagnon Idéal3 mars 2016 à 09:07

    Un de mes procédés narratifs préféré dans l'écriture de mes scenarii jeux de rôles. Il n'y a rien de plus intéressant que de laisser trainer un détail apparemment anodin et de lui donner un rôle-clé par la suite !

    RépondreSupprimer