vendredi 4 mars 2016

the revenant qui fait pschitt...



franchement ça vaut pas tripette ce film. 
on passe de scènes improbables en scènes improbables, dans lesquelles le héros survit à de multiples attaques de sauvages, indiens ou compatriotes, une attaque de grizzly, un froid polaire y compris dans l'eau, une chute dans le ravin pile sur un arbre (alors que le cheval lui est en charpie), dans lesquelles on fait du feu comme qui rigole avec rien dans la tempête ou sous la neige, on attrape à main nue des poissons dans la rivière, y compris bizarrement une avalanche qui s'arrête à bonne distance. 
après tout ça, et juste un bain et une bonne nuit de sommeil, il court comme un fou après un personnage qui lui est en pleine forme, prend encore un coup de couteau dans la cuisse et le tue.
régulièrement y a un pauvre indien qui passe et qui cherche sa fille (pas son chat) et des bribes d'une histoire à peine évoquée qui apparaissent dans le brouillard.

non franchement cet oscar est humiliant pour tout le monde.

c'est dans  le loup de wall street qu'il le méritait. et amplement.



un conseil : oubliez ce film !

1 commentaire:

  1. Compagnon Idéal4 mars 2016 à 11:14

    j'ai eu l'impression de revoir Gravity : une accumulation de tuiles improbables...

    RépondreSupprimer