mardi 18 novembre 2014

la journée des arts ménagers

dimanche comme vous le savez nous avons eu de l'électricité toute la journée. nous avons donc essayé deux appareils nouvellement acquis  : la yaourtière et la cafetière nespresso. what else ? rien d'autre.

j'ai des amies qui poussent le vice jusqu'à faire le pain, les yaourts ou la galette des rois elles-mêmes en france alors qu'on trouve tout ça dans le commerce, en mieux et même, souvent,  en moins cher.

moi c'est pas mon genre. en revanche, quand dans le pays où je vis il n'y a pas de yaourts, je ramène ma yaourtière, et c'est parti pour une fournée par semaine. aux seychelles j'en faisais même une par jour, mais on était plus nombreux...

premier essai aujourd'hui, wait and see le résultat.  yaourt danone à la base mais chaleur + hygrométrie + lait = ajustement à prévoir. et après il faudra les conserver, mais ça c'est une autre histoire...


deuxième essai, la cafetière. ceux qui me connaissent bien ainsi que compagnon idéal se diront : "mais que diable vont-ils faire d'une cafetière, ils ne boivent pas de café". 
c'est pas faux, et fils cadet prétend que nous sommes des benêts victimes d'une excellente campagne de pub. y a un peu de ça, il faut le reconnaître. mais c'est aussi qu'on aime bien gâter nos invités. et que fils aîné, en partance chez les rosbifs ne pouvait pas l'emporter (à cause du courant)...

bref avant d'en offrir il faut savoir comment ça marche


je le dis tout net, et ça paraît un peu stupide vu que tout le monde en a une chez lui depuis des années, c'est vraiment bien conçu.


en plus c'est beau. enfin ça pourrait l'être si compagnon idéal n'avait pas saccagé toutes les boîtes en les ouvrant. à la base on avait une boîte en plastique transparent pour présenter  les capsules mais ça s'est avéré chiant à faire et moche à regarder, on a donc tout remis dans les boîtes éventrées...
 
c'est un détail vous me direz, mais non en fait c'est ça l'effet nespresso : donner envie à des clampins comme nous qui n'aiment ni le café ni georges clooney d'avoir eux aussi leur petit bazar avec des noms imbittables. sans mode d'emploi (passé à la poubelle) on ne sait pas ce qu'on boit : fortissio lungo ? arpeggio ? dulsao ? indriya ? roma ?

bon enfin ça n'a pas beaucoup d'importance. on en a essayé deux au pif et ils ont fini dans l'évier.

ben oui quoi on n'aime pas le café !!!

2 commentaires:

  1. Compagnon idéal s'entendrait bien avec La Mandarine, qui lui aussi du genre à tout éventrer. Nous aussi on a la Nespresso, en Australie elle est livrée avec le truc pour faire la crème avec le lait. La Mandarine l'amortit mais moi non plus je n'aime pas le café et je n'en bois jamais. Je ne savais pas qu'on avait ça en commun tous les 3 car c'est plutôt rare pour des français !

    Béné

    RépondreSupprimer
  2. c'est pour ça qu'on vous attend pas loin du burundi... :-)

    RépondreSupprimer