samedi 30 juillet 2011

bollywood sex

ce matin j'etais chez madonna (j'en profite parce que c'est pas a paris que je pourrai le faire...) et tandis qu'on me bichonnait les pieds, je regardais l'immense tele qui etait juste devant mon nez.

ce n'est pas tres frequent parce que leptilu n'a pas de tele. c'est peut etre d'ailleurs dommage d'avoir passe trois ans en inde sans tele, parce que c'est un moyen comme un autre de connaître le pays dans lequel on est (enfin le dogme c'est le dogme).

d'ailleurs ca depend des endroits parce qu'ici la tele, comme les magazines, donnent a voir une inde tres differente de celle qu'on cotoie tous les jours. ils ne sont pas du tout le reflet de la vie telle qu'on la voit dans la rue, ou au travail. meme chez les indiens ou les indiennes ouverts sur les autres cultures, il y a une pudeur et une reserve relativement poussees et pour nous etonnantes, et je ne parle pas des autres.

or les emissions de tele et les magazines montrent des jeunes tres delures, dans des situations et des poses tres suggestives voire explicites, que je ne suis meme pas sure qu'on verrait a la tele francaise, par exemple, a une heure de grande ecoute. aujourd'hui a midi, un samedi donc, il y avait un film dans lequel etaient mis en scene facon sm un homme et une femme gaines de cuir, alternativement attaches sur un grand fauteuil, mains ligotees et reliees a leur collier de chien accroche a des chaines, dont le sort semblait dependre de celui des pions sur l'echiquier d'une partie d'echecs en train de se jouer.

ca dure un petit moment... finalement ils se liberent tous les deux et ils se mettent a gesticuler (la femme a toujours son collier de chien) de facon franchement explicite en une sorte d'exercice kamasoutresque plutot hot ! lui, donne de furieux coups de bassin dans le vide et en reponse, elle ondule symetriquement, allongee sur le dos quand elle n'est pas a quatre pattes.

bon tout ca dans un salon de beaute, a une heure de grande ecoute, et avec des vedettes tres connues en inde (il me semble que c'etait kareena kapoor et shah rukh khan). je ne crois pas qu'on pourrait voir ca en france, avec par exemple marion cotillard et jean dujardin ou aux etats-unis brad pitt et angelina jolie, a l'heure du dejeuner... les comites de censure mettraient le hola vite fait.

toute proportions gardees et sans l'effet amplificateur du mouvement, c'est la meme chose pour les magazines. la plupart des revues occidentales ont leur pendant indien, avec les memes lignes editoriales. elle, marie-claire, harper's bazar, vogue, people, ils sont tous la et s'adressent aux indiennes comme ils le feraient a des americaines ou a des francaises. on y voit a longueur de pages des femmes habillees-deshabillees, en maillot, short ou sous vetements, une cigarette a la main, ce qui se voit tres rarement a delhi et jamais dans la rue. on y aborde des themes comme la sexualite sous toutes ses formes, la drague, l'adultere, la contraception, themes qui sont assez rarement evoques dans les conversations, meme entre femmes et presque toujours avec embarras.
ailleurs c'est peut etre different, il semble qu'a bombay les moeurs soient plus legeres, plus libres, mais a delhi, dans les parcs, par exemple, on ne voit jamais de femmes courir en short, et dans la rue, pour aller au travail, elles ne sortent jamais sans leur dupatta, grande echarpe qui cache la gorge et/ou les cheveux, les jambes et les epaules sont couvertes, meme si dans un saree traditionnel l'estomac et le dos sont nus. 


kareena kapoor et shah rukh khan

le meme

le decalage entre les images et la realite sont deja enormes avec delhi, ou les grandes villes, mais dans le reste de l'inde, c'est a dire l'immense majorite du pays, les gens des regions rurales sont carrement a des millions d'annees lumieres de ce monde qui est decrit dans les magazines et dans les films, fussent-ils de bollywood, donc indiens.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire