samedi 9 juillet 2011

paan

au bout de trois ans de sejour on n'y fait presque plus attention mais quand on arrive en inde on se demande quel massacre a bien pu etre perpetre ici ou la, ou de grandes trainees rouge sang maculent les murs, que ce soit dehors ou meme a l'interieur des "markets" voire meme des centres commerciaux comme celui ou beaucoup d'expatries font leur course et qui est connu sous le nom de marche russe.

ca donne ca, et encore sur cette photo ca semble
avoir ete nettoye

en fait les hommes principalement et les femmes plus rarement consomment un melange local compose de feuilles de betel, de noix d'arec et de chaux eteinte, auxquels peuvent s'ajouter du tabac et des epices selon les regions ou l'epoque de l'annee.

paan en preparation

ils introduisent la preparation entre gencive et joue, facon hamster et le laissent macerer. le betel fait saliver et donc cracher, ce qui donne ces trainees rouges sur les murs. ou dans la rue quand ca tombe du haut d'un bus, d'une portiere de voiture ouverte dans le mouvement ou depuis une moto en pleine course.

vendeur de paan ou paanwalla

ca a une odeur tres speciale egalement, acide mais pas seulement, qui souleve le coeur fragile du ptitlu.

non ce n'est pas un preservatif, c'est la version  moderne et sans doute encore
plus nocive du paan. ca donne les memes trainees mais en plus
les sachets restent a terre une fois vides

a noter que le paan, qui est par ailleurs tres nocif pour la sante, a cause de la chaux principalement, et en plus de pourrir les dents et les gencives, est interdit a maurice ou une grande partie de la population est d'origine indienne. c'est ecrit en gros a l'arrivee a l'aeroport (de meme que les plumes de paon... ne me demandez pas pourquoi)

enfin comme je l'ai dit on s'habitue...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire