jeudi 16 mai 2013

bliss point

plus fort que le point g, qui n'intéresse plus personne, il y a le bliss point (point d'extase). non, ne vous lancez pas dans une figure de gymnastique improbable et dangereuse pour localiser un point qui vous serait inconnu et que vous aimeriez découvrir. 

en économie le bliss point est le point de consommation au delà duquel la satisfaction du consommateur décroît.

quand la consommation est alimentaire, ça conduit à la recherche de l'optimisation des goûts. combien de sel, combien de sucre, combien de gras, faut-il pour atteindre le maximum de la satisfaction des papilles


et surtout, jusqu'à quelle concentration en ceci ou cela faut-il aller pour donner au consommateur l'envie d'en reprendre ? sans perdre de vue que si ce point est dépassé, il y aura dégoût ou écoeurement donc chute de la consommation (et du chiffre d'affaire).

  
vous reprendrez bien un peu de nutella ?
 

1 commentaire:

  1. J'i bien compris le concept mais j'ai bien peur qu'en matière de Nutella et d'ecargots de Lanvin je reste fixée au bliss point, ça ne m'écoeure jamais. C'est mon drame.

    Béné

    RépondreSupprimer