dimanche 19 mai 2013

printemps pourri

il y a quelques années, une de mes amies, que les hasards professionnels avaient envoyée en écosse, et qui était une fille du soleil à l'accent chantant, avait jour après jour attendu le jour suivant et sa promesse de chaleur sur edimbourg, pour ôter ses collants de laine. 


elle s'était en fait retrouvée en octobre sans les avoir ôtés...

c'est un peu ça, en ce moment à paris...

2 commentaires:

  1. https://www.facebook.com/photo.php?fbid=538273912900425&set=a.297732310287921.70852.297723426955476&type=1&ref=nf

    RépondreSupprimer
  2. Coucou, je me suis bien reconnue !
    Bisousss

    RépondreSupprimer