vendredi 14 juin 2013

basilique saint denis




leptitlu était en mode étudiante lundi et mardi à l'université de saint-denis et entre deux examens, avait du temps à perdre.
or, à saint-denis, il y a la basilique... que voici...

d'abord abbaye royale elle devient, par la volonté de suger, abbé de saint-denis et personnage très influent, un chef d'oeuvre de ce que l'on nomme le premier art gothique. rose et voute sur croisées d'ogives permettent de plus grandes ouvertures vitrées et une lumière qui rentre à profusion.

en plein lifting, pas très présentable

à l'intérieur par contre, beaucoup de lumière

très belle rose

et vitraux

vitrail - fleur de lys


3 mots d'histoire quand même, pour expliquer la fleur de lys... saint-denis vaut le déplacement parce que presque tous les rois de france depuis dagobert y sont enterrés, et ça fait du monde, je vous le dis : 42 rois, 32 reines, 63 princes et princesses, et 10 grands du royaume.  

en plus des tombeaux, principalement dans la crypte, il y a les gisants, statues couchées, en albâtre, en granit, en marbre noir, en bronze etc.... et y en a tellement qu'on dirait un dortoir. 


et là j'ai (encore) appris quelque chose.

il y a trois sortes de gisants : les gisants d'entrailles, les gisants de coeur et les gisants de corps. le gisant d'entrailles est montré tenant un sac (contenant les entrailles du mort), le gisant de coeur avec un coeur dans la main gauche et le gisant de corps est veillé aux pieds par des animaux, chiens pour les femmes, lions pour les hommes... certains défunts en ont trois, d'autres moins.



dernière touche, certains gisants sont des transis et représentent le défunt nu et en putréfaction.

cool, hein ?


 les pieds de françois 1er

duguesclin, connétable de france (petit par la taille -moins de 1m50), grand par sa bravoure et sa fidélité à son roi charles V)

louis XVI et sa marie-antoinette wonderbra 
(elle dit : regardez moi dans les yeux)

le tombeau du roi dagobert

gisant veillé par des anges



et quand on en a marre des tombeaux, des gisants et des transis il y a aussi le coeur de louis XVII, authentifié et rapatrié à saint-denis en 2004.


3 commentaires:

  1. Merci pour ce cours magistral. J'adore découvrir à travers photos et commentaires les lieux que tu visites et dont tu nous fais profiter. Très intéressant ! Merci de ta plume. Bravo pour les examens. Je suis sûre que tu es RECUE PARTOUT... J'ai toute confiance dans tes facilités intellectuelles de jeune étudiante.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour.

    Ce n'est pas le coeur de Louis XVII. Ca ne peut pas l'être !

    http://louisxvii.canalblog.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. à l'anonyme sceptique.
      certes la légende est belle.. et rebondissante. louis XVII aurait même fini ses jours aux seychelles... où quelques lieux portent encore son nom...
      mais voilà la science est passée par là.. cf http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_XVII, ou http://www.tourisme93.com/basilique/le-coeur-de-louis.html

      Supprimer