jeudi 21 janvier 2016

uberisation : cékoimême ?

c'est un néologisme qui est dérivé de UBER, cette société concurrente des taxis qui a mis la planète en ébullition. 
mon propos n'est pas de parler de cette société mais du concept innovant qu'elle a contribué de lancer, en permettant à des utilisateurs de smartphone d'avoir accès à un service,  en le commandant et même en le prépayant à distance. dans UBER c'est un service de taxi parallèle, sans bureau, sans administration, sans taxe et sans impôts. forcément c'est moins cher. et le concept s'étend. en afrique on parle beaucoup de l'uberisation de la santé, qui permettra, par l'intermédiaire d'une application d'obtenir un diagnostic à distance. RFI lance même un concours sur ce thème. 



mais l'uberisation touchera bien d'autres domaines ce qui fait craindre une véritable révolution qui va tuer de nombreux commerces ou bureaux qui ont aujourd'hui pignon sur rue. on n'a dans les faits, plus de besoin de librairie ni de cinéma, ni de loueurs de DVD, ou de disquaires,  il y a des banques "directes", on n'aura peut-être un jour plus besoin de restaurants ni d'hotel, ni d'avocat ni de médecin. en tous cas pour des prestations de base.

ça inquiète tellement tout le monde qu'il y a même un observatoire de l'uberisation qui est chargé de comprendre la révolution numérique qui se prépare (j'aime les observatoires)

ça craint. j'ai intérêt à m'y mettre moi qui arrive tout juste à téléphoner depuis mon smartphone...


petite note pour les germanistes : je sais qu'il y a un umlaut sur le U... mais plus personne ne s'en préoccupe, alors je fais pareil

1 commentaire:

  1. Merci. J'avais quelques jours de retard dans la lecture : coincée à Washington par la "historical snow strom", je me rattrape ! Martine

    RépondreSupprimer