mercredi 6 janvier 2016

convoquer

    dans le même esprit que ce que je vous avais dit au sujet de dévaster,je m'attarde sur le mot convoquer qu'on utilise à tort et à travers et de plus en plus souvent. la définition du larousse dit ceci.
    convoquer : verbe transitif du latin convocare, de vocare, appeler
  • appeler des personnes, une assemblée à se réunir : Convoquer un concile.
  • Prier quelqu'un, de manière impérative, de venir quelque part, en particulier auprès de soi : La police a convoqué les témoins.
  • Prier quelqu'un de se présenter, à telle date, telle heure et en tel lieu, pour passer un examen
    il faut donc arrêter de convoquer l'histoire, une idée, le génial ou le succès, la résilience ou l'intelligence. 
    ni les uns ni les autres ne viendront avec leurs petites jambes musclées
     
     

1 commentaire:

  1. Compagnon Idéal6 janvier 2016 à 09:19

    ça ne serait pas une formule burundaise ?

    RépondreSupprimer