dimanche 17 mars 2013

grande gueule (2)

comme suite à "grande gueule", publié ici même le 15 novembre 2011, mon nerf s'est encore tendu et je me suis à nouveau fendue d'une lettre...

en effet j'ai acheté en février une paire de bottines noires avec des noeuds marrons sur le côté qui n'ont jamais tenu. je les ai donc ramenées là où je les avais achetées. la responsable m'a répondu de m'adresser à mon cordonnier. grrrr, vu ma tête (emmener des bottines neuves chez le cordonnier...) elle m'a vite dit qu'elle s'en chargerait elle-même. 

la semaine d'après je suis retournée au magasin et j'ai récupéré les bottines rafistolées maison à l'agrafeuse de bureau. 

 le noeud salopé

et agrafé

j'ai pas aimé du tout. je l'ai dit à mon interlocutrice et je l'ai même écrit au grand patron, photos à l'appui. 
extrait : "... je ne m'attends plus, aujourd'hui, hélas, à ce que des chaussures (fussent-elles à 200 euros) durent 10 ans, mais j'aimerais assez qu'elles fassent au moins 2 saisons. est-ce trop demander ? pour l'instant elles n'ont même pas fait un mois... je vous serais reconnaissante de l'attention blablabla..."
et bien pour une fois (c'est pas air france...) il m'a répondu... "Bonjour Madame, Nous sommes désolés de répondre avec retard à votre courrier. Nous vous présentons nos excuses pour le problème rencontré avec votre paire de boots. Nous vous demandons de bien vouloir vous présenter muni de la présente à notre boutique de la Rue de Rennes, afin de procéder à un échange. Dans l'attente de votre visite, Cordialement, blablabla"...
voilà ce que j'appelle un geste élégant... en même temps... c'est pas malheureux de devoir monter au plus haut pour des choses qui vont de soi ??? il est vrai que je n'avais déjà pas aimé l'attitude de la responsable de cette boutique, et que ça s'est confirmé par la suite. je m'en étais même plainte à compagnon idéal (qui a l'habitude et qui s'en fout).

enfin tout est bien qui finit bien, mais voilà une boutique qui ne me reverra plus (en plus ils n'aiment pas les chiens)...
 

1 commentaire:

  1. Bravo je soutiens ta démarche à fond ; j'ai fait pareil un temps avec EDF mais là, aucun geste commercial... par contre à chaque fois - comme tu le relèves - on s'améliore en expression écrite et ... diplomatie pour se faire entendre.
    Et pour paraphraser Coluche : "à bon entendeur ... Salaud" ;))

    RépondreSupprimer