lundi 20 mars 2017

grand bassam

là où on passait nos week-end à l'époque c'était grand bassam. à l'époque il n'y avait rien du tout de construit sur le littoral. nous passions la nuit dans des paillotes rudimentaires et c'était génial.
aujourd'hui, grand-bassam, c'est comme la baule (dans un autre genre) construit tout le long de la plage.

nous y avons fait un saut, pour déjeuner les pieds dans le sable.



d'une délicieuse sole des tropiques (pour moi)
puis un tour en ville, dans le quartier français






La Compagnie Française d'Afrique de l'ouest, fondée en 1887 par un marseillais, spécialisée dans le commerce de produits alimentaires et de consommation courante existait encore sous ce nom en 1990, date du rachat par le groupe Pinault. en tout cas à bassam, en 2016, ça n'a pas l'air très dynamique...



première capitale de côte d'ivoire, inscrite au patrimoine mondial par l'unesco, objet de plans de restauration financés par la france depuis plusieurs années, la ville coloniale est pourtant en ruine et mériterait un vrai sauvetage.

3 commentaires:

  1. Compagnon Idéal20 mars 2017 à 10:10

    La sole meunière qui n'était pas meunière, les spaghetti à la bolognaise sans sauce tomate et un club sandwich en baguette avec comme "fromage" du rapé fondu, à part, tout ça dans un établissement plutôt chic, comment dire...

    Sinon, en effet, le quartier français mériterait mieux...

    RépondreSupprimer
  2. c'est vrai il fut un temps ou tout cela était joli!!!

    RépondreSupprimer
  3. ça l'est toujours, mais maintenant c'est... vintage

    RépondreSupprimer