samedi 11 juin 2011

conversation avec mon chauffeur (3)

hier je vois mon chauffeur sortir de la cour avec une bouteille d'eau pleine.
je lui demande d'où il sort cette eau (on avait eu quelques déboires, si j'ose dire, avec le précédent chauffeur qui semblait croire qu'il pouvait venir se servir a volonte dans notre reserve d'eau minérale en bouteille, même d'ailleurs quand il ne travaillait pas..) il me répond qu'il se sert a notre fontaine, ce qui est bien.

je rappelle que l'eau ici n'est potable nulle part, la plupart des gens qui en ont les moyens ont donc une fontaine, alimentée par des grosses bonbonnes de 25 litres d'eau traitee par pepsi (au grand dam de compagnon ideal, pourfendeur des multinationales machiaveliques et profiteuses), a laquelle on boit quotidiennement, les bouteilles servant soit pour emmener a l'exterieur soit lorsqu'il y a du monde a la maison, ce qui evite de remplir sans arrêt une carafe. beaucoup de gens n'ont que l'une ou l'autre.


la fontaine de la cuisine, en libre service


par acquis de conscience je lui demande ensuite ce qu'il boit chez lui, et il me répond avec un grand sourire qu'il boit l'eau que la municipalité met a disposition des habitants de son quartier tous les matins a 8 heures.  je rappelle aussi qu'il n'y a pas d'eau tout le temps au robinet, surtout dans certains quartiers.

inquiete, je lui demande alors s'il sait d'où vient cette eau et il me répond qu'elle vient de la yamuna.

la yamuna est un affluent du gange qui longe delhi a l'est, et qui, aux abords des villes qu'elle traverse, comme toute riviere aux abords des grandes villes du monde, est polluee ; ici c'est meme carrement un dépotoir. il y a bien eu des stations d'epuration construite dans les années 80 mais faute de moyens (l'argent a du atterrir dans une poche et finir sa course en suisse), elles n'ont pas été entretenues et ne sont donc plus en activité ou plus efficaces, enfin bref il n'y pas d'eau potable en inde au robinet.


photo soft de la yamuna d'ou est tiree l'eau distribuee
par la municipalite, aux abords de delhi


voici donc une autre forme du fameux "djugar" évoque dans un autre message. le chauffeur qui est allé a l'école jusqu'à un niveau tout a fait honorable, qui parle parfaitement l'anglais et lit le journal quotidiennement, boit l'eau du robinet. il la bout pour ses deux enfants mais sa femme et lui la boivent sans traitement. il souligne par ailleurs que sa grand mère, qui l'a élevé a calcutta, traitait l'eau avec des pastilles, mais que lui devenu adulte ne le fait plus... bien sur quasiment chaque semaine il a des maux de ventre, se plaint de dysenterie. mais il continue a boire l'eau du robinet sans la traiter. il m'explique que le gaz coûte cher (ce qui est vrai, surtout pour lui qui doit l'acheter au noir, comme on l'a vu dans un message precedent) et qu'on ne trouve pas les pastilles partout (ce qui est faux),  mais ce sont sans aucun doute des prétextes fallacieux :  ca lui coûte certainement plus cher d'aller chez le médecin et d'acheter des médicaments, sans compter les dommages a long terme... mais pour ça aussi... c'est a la grace des dieux.





 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire