mardi 21 juin 2011

sous les megots la plage

on estime que 1 000 milliards de mégots sont jetes par an dans la nature et representent a eux seuls 845 000 tonnes de dechets.
en 1998, 954 millions de kg de megots se sont retrouves partiellement dans les rues, les cours d’eau, etc. dans le seul petit pays qu’est la suisse
il n’est pas rare de trouver, sous chaque pylone de telesiege, pas moins de
30 000 megots qui s’enfoncent dans le sol.
en septembre 2004, dans le cadre d’une campagne de nettoyage conjointe ontario-colombie britannique, les eleves ontariens ont ramasse environ 10 000 megots de cigarettes en moins d'une heure sur les plages de vancouver et de toronto

si la chasse aux crottes de chien a commence dans la plupart des grandes villes du monde, celle aux megots de cigarette a pris un peu de retard.

jonchant les trottoirs, l’entree des restaurants ou des boites, les dessous des balcons, l’entree des immeubles de bureaux ou des etablissements scolaires, les quais de gare, ils sont partout, et meme sur les plages, où le nez sur sa serviette on est souvent environnes de megots.

outre le fait que ce n’est pas tres ragoutant… ce n’est pas non plus sans consequence sur l’environnement.

le filtre qui est fait d’acétate de cellulose n’est pas biodegradable. reduit a l’etat de dechet, il est par ailleurs charge des composants polluants d’une cigarette (goudron, acetone, nicotine, etc.). ces composants se repandent dans l’eau, dans l’air. le temps mis par le megot pour se decomposer dans la nature varie entre 6 mois a une dizaine d'annees, selon qu'il s'agit d'un megot avec ou sans filtre ainsi que des conditions climatiques. bien assez de temps pour nuire autour de lui. il pourra polluer a lui seul jusqu’à 500 litres d’eau des cours d’eau et des nappes phreatiques

enfin ils peuvent constituer un danger potentiellement mortel et de toute façon toxique pour toute sorte d’animaux sauvages dont ils envahissent l’environnement ou meme bien sur pour les petits enfants qui peuvent les avaler, et s’etouffer avec en jouant dans les bacs à sable, dans les parcs, ou sur les plages.

certaines municipalites, comme la ciotat (ou new york !), ont déjà rendues « non fumeurs » certaines de leurs plages.

les fumeurs ne manqueront pas de hurler à la privation de leurs droits elementaires, a l’ostracisme ou a la segregation. mais franchement ce serait quand meme assez simple et tellement plus civique de trimballer un petit cendrier de poche ou de mettre ses megots dans les cendriers ou les poubelles plutot que de les jeter par terre ou de les enfoncer dans le sable pour faire comme si ils n’avaient jamais existes.


1 commentaire:

  1. C'est la bête derrière le mégot qu'il faut anéantir! vivement 2012!!! (:

    RépondreSupprimer