lundi 13 juin 2011

leptilu retourne aux etudes (2)

pour ceux qui attendaient avec impatience les resultats des examens du ptilu, les voici.

et bien... peut mieux faire. leptitlu a incontestablement perdu de sa credibilite quand il morigene fils cadet qui n'en fiche toujours pas une ramee a 10 jours du bac... (le petit salaud n'a pas manque de le souligner).

4 matieres presentees donc, et deux echouees (ou deux reussies, dit compagnon ideal) : l'anglais pour les psys n'a pas pose de probleme (sauf pour comprendre ce que signifiaient certaines des questions redigees bizarrement, j'ai donc jete les des mentalement et suis bien tombee), et le Travail d'Etude et de Recherche, non plus, ce dont pour le coup je suis assez satisfaite, car cette matiere, un mini memoire, n'existait meme pas lorsque j'etais moi meme a la fac... au siecle dernier... il a donc fallu que je comprenne l'esprit et la methode de l'epreuve avant de travailler sur le fond !
j'ai echoue de tres peu en statistiques et plus franchement en psy du developpement  : c'etait mot pour mot le sujet de l'an dernier, et dois-je l'avouer ? comme un certain nombre de mes camarades je ne m'etais pas apesantie dessus...

j'avais choisi de ne presenter que des matieres "techniques" (sauf une),  les autres, plus complexes, me demandant un travail de fond que je n'aurais pas eu materiellement le temps de fournir.

bilan de l'annee favorable tout de meme : apres des debuts chaotiques, car je n'ai eu la carte d'etudiante qu'en janvier et les cours en fevrier, pour des examens en mai, il m'est reste trop peu de temps pour etudier, d'autant qu'il m'a fallu d'abord comprendre le fonctionnement particulier de ces etudes a distance, savoir ou trouver les renseignements dont j'avais besoin sur le bureau virtuel, potasser les quelques bouquins indispensables pour me remettre dans le bain, et tout de meme, faut-il le preciser, reprendre a zero un certain nombre de notions que j'avais oubliees. je rappelle a ceux qui prendraient en marche les aventures duptilu, que j'ai eu les 3/4 de ma licence en 82.

malgre des debuts difficiles donc, et surtout tardifs, j'ai aime me replonger dans cette discipline que je n'avais jamais vraiment lachee et aime aussi me retrouver dans la peau d'une etudiante. etonnamment, lorsque debut mai je suis allee a la fac de reims pour les examens, j'ai ete surprise de voir que je ne faisais pas figure d'ancetre a la maternelle : pratiquement la moitie des presents dans l'amphi avait plus de 40 ans, et avait deja un emploi et continuait donc (ou reprenait) des etudes, a distance ou en presence, en parallele avec l'exercice d'une profession, et une vie de famille. j'ai aime me retrouver en amphi, discuter entre deux epreuves avec les autres etudiants, comparer nos impressions, echanger les adresses email pour s'entraider l'annee prochaine.

j'attends donc avec impatience la periode de reinscription pour engager mon annee 2011-2012, qui sera forcement differente, d'une part parce que les problemes de fonctionnement regles, j'aurai plus de temps a consacrer aux etudes proprement dites, d'autant que j'ai deja les cours, d'autre part parce que je pourrai me rendre a reims pour les "regroupements" qui m'ont fait defaut cette annee, enfin parce que je pourrai me presenter aux deux sessions d'examen, ce que je n'ai bien sur pas pu faire cette annee pour raison de disponibilite, et... de distance !

l'annee prochaine j'aurai 6 matieres a presenter.  j'y crois, et j'ai hate.

a ceux qui se demandent pourquoi diable... je reponds... pour le plaisir, et rien d'autre !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire