mercredi 8 juin 2011

une autre dimension

"mais tu sais que vous courez un risque ÉNORME avec une boite électrique dans cet état ?"
telle est la remarque a chaud d'une amie lectrice du nouveau monde.

bien sur qu'on le sait, mais ici tout est comme ca, rien n'est orthodoxe, on est dans une autre dimension, et encore on est a new delhi, la capitale, du cote de siliguri (cf vismavieeninde) c'est sans doute encore plus dangereux...

voyons un peu, liste non exhaustive des dangers qui jalonnent notre journee :

- la circulation routiere est dangereuse : bien sur personne ne suit de quelconques regles. mais en plus sur la route, y compris l'autoroute ou les voies rapides, on trouve des vaches, des chars tires par des chevaux, des chevaux avec leur cavalier, des chars a bras, des velos, des enfants, des chiens, des elephants, des ornieres, des dos d'ane monstrueux, des rickshaws non signales, et meme des arbres au milieu de la chaussee

- les installations electriques sont dangereuses : branchements sauvages et surnumeraires, absence de domino et de prises a la terre, interrupteurs et prises branlants, panneaux electriques antiques, reparations approximatives, transformateurs d'un autre millenaire

- marcher dans la rue est dangereux : pas de trottoirs, ornieres enormes, souches d'arbres, inondations, chiens errants, chantiers sans protection, voiture conduites par des chauffards, gravats abandonnes ou en cours d'utilisation, crottes de chiens, bouses de vache

- manger et boire est dangereux : les gastros et autres maux intestinaux sont habituels,  l'eau n'est potable nulle part, l'usage de pesticides non controle

- respirer est dangereux : asthme et allergies sont communs. au moment de diwali on est environne d'un brouillard epais du aux petards, le reste du temps c'est les gaz d'echappement ou les vapeurs de fioul rejetees par les generateurs de fortune ou celles de charbon des feux alimentes le soir dans les rues pour se chauffer, tout cela generant une forte pollution

- les moustiques sont dangereux : leptitlu a chope la dengue ET le chikungunya a la fin de l'annee derniere, et c'est pas du gateau...

je continue ? ce n'est pas necessaire.
en effet, le danger est partout, et pourtant on vit, et plutot bien ; ainsi va la vie en inde, rien n'est simple, tout est complexe, et surtout notre rapport a ce pays.

et l'adage se verifie souvent : on pleure quand on arrive en inde, et on pleure quand on en part...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire