lundi 8 août 2011

barbie met son saree

pour etre exacte, je devrais dire que barbie met son saree avec l’aide de ses amies, de sa mere, de sa soeur, ou de son personnel. en effet quoiqu’au simple coup d’œil le concept ressemble a s’y meprendre a celui du pareo, il n’en est rien. et le passage de mere en fille de la technique n’est pas toujours suffisant tant l’installation est sophistiquee et requiert mains expertes, œil avisé et beaucoup de temps : priya dit «lorsqu’on sort, mon mari me demande toujours si je mets un saree ou un salwar kamiz. si je mets un saree, il sait qu’il n'a pas besoin de se presser».

explications.

on enfile d’abord la blouse, petit caraco au dessus du nombril, a manches courtes ou sans manches, invente par les prudes anglais contemporains de la reine victoria pour cacher les seins, initialement nus, et qu’on ne saurait plus voir.
ensuite un jupon en coton, long, coulisse a la taille, avec plus ou moins de fanfreluches. les deux dans un ton assorti au saree.



puis le saree lui-même, longue pièce de tissu entre 4 et 7 metres, comprenant ou non une partie pour la blouse, à découper par le tailleur, qui y ajoutera un lest de tissu d’un cote pour qu’il tombe bien.


on le coince dans le jupon, du côté droit (priya, qui est mère de famille, précise qu’elle fait un nœud avant de coincer pour qu’une petite main qui tirerait sur le tissu ne mette pas maman dans l’embarras les fesses à l’air !) on le passe derrière et on le coince en attendant.




on s’occupe ensuite du « pallou » la partie du saree qui retombera sur l’épaule. on fait des plis couchés de la largeur de la main ; ça doit tenir sur la largeur de l’epaule et tomber au niveau du genou dans le dos. puis avec ce qui reste de tissu, on fait a nouveau des plis couchés de la largeur de la main qu’on coince dans le devant du jupon, bien au milieu.



les puristes ne font pas de nœud et ne mettent pas d’épingle. mais la plupart du temps ils ne travaillent pas. le saree est tres elegant mais dans la vie de tous les jours ça n’est quand même pas tres pratique, et le salwar kamiz a tendance a le remplacer. reste que dans la rue on voit plein de femmes travailler, monter a moto en amazone derriere leur epoux ou prendre le bus avec leur saree. j’imagine qu’elle doivent le maintenir de façon moins puriste et plus pragmatique.






ici un sari de designer : de la soie de trois couleurs






et ici de l'organza





elles sont pas belles mes copines ?

et meme de dos

photos avec les mannequins francoise, geraldine et neela et les expertes et erudites priya, narayani, et sharmila sous les yeux admirateurs de line et duptitlu, et indifferents de polka, davantage interessee a fomenter des rapines derriere notre dos.

parce que l'inde est un grand pays il y a forcement des variantes dans les tissus, les drapes et la facon de le porter.

version assamaise, tres transparente (l'assam est un etat
du nord est de l'inde frontalier avec la birmanie)

version gujarati (etat du gujarat, au nord ouest)

gujarat toujours

dans le nord de l'inde les belles-filles se presentent ainsi
devant leurs beaux-parents, le pallou cachant les cheveux,
dans une attitude humble
 
sari brode du kerala.


1 commentaire:

  1. Compagnon Idéal9 août 2011 à 09:28

    et leptitlu ? pourquoi on l'a pas en version saree ??

    RépondreSupprimer