jeudi 4 août 2011

minimalisme


ce matin les déménageurs etaient à pied d’œuvre pour mon neuvieme déménagement pour raisons professionnelles et c’est toujours à ce moment précis qu’on prend la mesure exacte de l’invraisemblable amoncellement qui caracterise notre mode de vie de nantis consumeristes, ce en dépit de l’écrémage régulier que cette vie de nomade nous impose

quelques chiffres :

- 8 sacs a main (y en a autant a st gilles dit madame mere)
- 20 paires de chaussures
- 12 fioles de vernis à ongle
- 17 ombres à paupiere
- des foulards à ne plus savoir qu’en faire
- des paniers de toutes les tailles
- des tableaux de toutes les tailles
- des tentures de toutes les tailles
- des bougies de toutes les tailles
- 5 vases et 3 lampes
- 20 bouquins rien que pour le jeu de role
- 28 tee shirts appartenant a fils cadet

j’en oublie et des plus inutiles…

il faut quand même savoir qu’on est arrivés en inde en 2008 avec seulement 4 cantines métalliques et pas de meubles et que donc, tout ça s’est accumulé en mille quatre vingt quinze jours seulement.

le dogme minimaliste ne de la frequentation jadis d’un immense appartement dans lequel s’accumulaient les bibelots, cristaux, souvenirs d’afrique et d’ailleurs, et autres tableaux au point de croix, ne semble decidement pas pouvoir s'etendre au-delà des portes du frigo (lire "l’appartement de celibataire" publie en mai 2011).


ca fait helas 12 m3


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire