samedi 6 août 2011

fourriere a cycle-rickshaws


empiles entre un complexe de temples hindous et une voie rapide aerienne, des centaines de cycle-rickshaws illegaux confisques par la police attendent une hypothetique destruction 



 
les autorites indiennes trouvent que le cycle-rickshaw fait pauvre. ils sont donc interdits dans la majeure partie de la ville mais perdurent encore dans la vieille ville, ou d'ailleurs on aurait du mal a circuler autrement.

en revanche un grand nombre d'auto-rickshaws circulent, moteurs de motos tractant une petite cabine sur 3 roues, conduits pas des "pilotes" pas toujours sobres, ni prudents, ni futes, ni honnetes...  les auto-rickshaws sont egalement dans le colimateur, mais d'une part ils sont "propres" depuis qu'en 2000 un decret municipal a institue le gaz comme carburant pour les transports en commun, d'autre part il y a un tas d'endroits dans lesquels les bus ne peuvent aller. donc pour l'instant ils sont une planche de salut appreciable pour les gens qui n'ont pas de voiture. fils cadet en a fait son principal moyen de locomotion pendant 3 ans.

dans d'autres villes comme a calcutta il y a encore des rickshaws tires a la main. nous n'en avons jamais pris. sauf en chine, et nous n'avions pas aime du tout.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire