mercredi 14 décembre 2011

en france aussi


la france a beau faire partie des 10 pays les plus riches du monde, il y a ici, comme en inde, des gens qui dorment dans la rue. sur mon parcours il y en a 3.

le premier, sur le boulevard pasteur, s’est construit un abri de fortune contre une balustrade au coin d’une rue. il a deux petits chiots avec lui. son abri est doublé de plastique lorsqu’il pleut.
le deuxième a squatté un porche le long du boulevard des invalides. il a empilé des couches de je ne sais quoi sur un mètre de hauteur et s’allonge dessus dans un sac de couchage, dans la largeur du porche.

le troisième est une dame agée qui trimballe des gros cabas sur le boulevard pasteur et qui a des plaies aux jambes, je ne la vois pas tous les jours.

ce matin le monsieur du boulevard pasteur était entouré de policiers qui attendaient qu’il plie son maigre bagage. pour l’emmener quelque part ? juste pour qu’il débarrasse le coin ? le fait est que je ne crois pas que ceux de ces sans abri qui ont des chiens puissent être hébergés dans des foyers, alors que c’est probablement le seul lien affectif qui leur reste.

à chaque fois que je passe devant eux je me demande quelle est leur histoire, ce qui les a amené la, si on peut les aider et comment. mais je me dis aussi qu’ils pourraient peut-être travailler, et que ce sont des assistés. la vérité c’est que c’est tellement difficile à accepter, qu’on ne sait pas quoi penser et encore moins quoi faire.

ce qui est sûr c’est qu’il commence à faire froid, même très froid sans doute la nuit, à pleuvoir, ce matin il y avait beaucoup de vent, et que c’est quand même triste qu’en 2011 chez nous, il y ait des gens qui passent leurs nuits sur un carton dans la rue.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire