mardi 6 décembre 2011

melting pot


cette annee, pour la premiere fois de sa scolarite et pour la derniere annee de son cycle secondaire, fils cadet est scolarise dans une ecole publique, a paris.

il y fait l'experience de la mixite sociale connue jusque la seulement au travers des livres. son lycee est dans un beau quartier, le 15eme, et sa terminale, peu chargee parce qu'elle vient d'etre creee, rassemble des jeunes d'origines differentes : francais, libanais, polonais, marocain, vietnamien, russe. mais de ce point de vue la c'est plutot moins mixte que les ecoles francaises de l'etranger.

socialement, en revanche, c'est tres divers : il y a des jeunes de "la cite", des jeunes issus de la classe moyenne et d'autres venant de milieux aises et ou intellectuels.

question religions c'est varie egalement, il y a des chretiens, des juifs, des musulmans, un boudhiste.

dans le lycee, les communautarismes sont assez forts : les noirs ne se melangent pas, les arabes sont ensemble mais admettent des non arabes en leur sein (dont fils cadet). les asiatiques, moins nombreux, sont disperses.

les codes sont assez influences par ceux de la cite. il faut d'entree de jeu se faire respecter, prendre sa place. sinon on se fait marcher sur les pieds. les "victimes" sont sans arret asticotees. rien de tres grave, mais suffisamment quand meme pour que ca en vienne aux noms d'oiseaux ou aux mains une fois par semaine.

dans l'ensemble, personne ne se montre excessif, encore moins integriste, la tolerance est de mise pour les differences des autres, et si on excepte les rares pics d'agressivite qu'on peut tout aussi bien attribuer aux montees de testosterone normales a ces ages, qu'aux particularismes de chacun, la cohabitation se passe plutot bien. c'est moins paisible au college...


 
cote filles, c'est le calme plat. elles s'habillent et se comportent librement, personne ne les embete et elles ne font pas d'histoire.

les profs ne prennent pas partie quand il y a une embrouille et attendent que ca se tasse. 




fils cadet trouve l'experience plutot enrichissante et s'est decouvert des affinites avec certains jeunes de la cite, ce qu'il n'aurait jamais pense possible. finalement c'est peut etre cette annee, pour lui comme pour nous, qu'on decouvre ce qu'est rellement la france d'aujourd'hui.



1 commentaire:

  1. Des chrétiens, des juifs, des bouddhistes, des musulmans, et peut être aussi des agnosiques et des athées, en cherchant bien on doit en trouver dans un établissement d'une République Laïque, non ?.
    Quant aux profs "qui ne prennent pas partie quand il y a une embrouille et attendent que ça se passe" voilà une réflexion d'ado qui me troue le cul comme on dit dans les téci !

    RépondreSupprimer